Santé
URL courte
Par
483
S'abonner

La Chine se vante d’avoir déjà administré plus de 1,3 milliard de doses de vaccins, ayant pour objectif de vacciner 80% de sa population d’ici la fin de l’année. Certains experts doutent cependant de l’efficacité des vaccins chinois.

Dans le cadre de sa campagne de vaccination, la Chine a fait plus d’un milliard d’injections, selon la commission nationale de la santé, soit 20 millions par jour pour une population de 1,443 milliard d’habitants d’après le recensement de 2020.

Il n’est pas précisé combien de personnes ont été vaccinées, ni combien ont reçu une seule dose ou les deux et quel est la répartition des différents vaccins entre ces personnes.

Bien que la vaccination en Chine soit libre, les employés du secteur tertiaire, de l’enseignement et des transports ont été immunisés les premiers, et il y a longtemps. Les plus de 1,3 milliard de doses administrées dans le pays représentent 40% du total des injections réalisées dans le monde. Pékin envisage de protéger 80% de la population d’ici la fin de l’année, selon le China times. Tao Lina, médecin-chef du Centre de contrôle des épidémies de Shanghai, a indiqué au média le 7 juillet que la vaccination des 3-17 ans devrait commencer dans un délai d'un mois.

Cependant, il y a encore quelques mois, le pays était en retard en matière de vaccination, très loin derrière les États-Unis, Israël et l’UE, précise le Journal du dimanche, car l’empire du Milieu n’était pas pressé de se faire vacciner en raison de la mise sous contrôle de la situation épidémique depuis plus d'un an. De plus, un système de mesures sanitaires sévères est toujours en vigueur, avec des quarantaines obligatoires pour les personnes entrées dans le pays, des dépistages massifs et des applications mobiles de contrôle des déplacements.

Des vaccins douteux?

La Chine utilise pour l’instant quatre vaccins, tous de fabrication nationale. Un cinquième pourrait bientôt s’y ajouter, Moscou et Pékin ayant annoncé la fin de la mise au point d’un médicament conjoint anti-Covid. Il a déjà passé la phase 3 des essais cliniques, selon la chaîne de télévision russe NTV.

Or, au moins quatre pays qui ont misé sur les vaccins chinois – Bahreïn, le Chili, la Mongolie et les Seychelles, dont entre 50% et 68% de la population a déjà reçu les deux doses, soit plus qu’aux États-Unis – connaissent d'importants foyers de nouveaux cas de contamination au Covid-19, selon une enquête réalisée fin juin par le New York Times.

Ces exemples suggèrent que les vaccins chinois pourraient ne pas être très efficaces pour empêcher la propagation du virus, en particulier ses nouveaux variants, souligne le quotidien.

Réticence massive

En France, sur fond de débats sur la vaccination obligatoire des soignants, et dans la crainte d’une quatrième vague, les initiatives se multiplient pour inciter les habitants à se faire vacciner dans l’espoir d’endiguer l’épidémie. Parmi les moyens choisis, des récompenses, des loteries ou des places de théâtre ou de cinéma à gagner.

Des initiatives similaires ont été mises en place en Inde, aux États-Unis, en Israël ou encore en Serbie. En Russie, les Moscovites de plus de 60 ans se voient offrir un certificat de l’un des magasins partenaires de la campagne et sont invités à participer à une tombola. Les autorités font en effet face à une forte méfiance envers les vaccins, de nombreux habitants jugeant qu’ils sont inutiles, voire dangereux.

Lire aussi:

Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Tags:
Covid-19, santé, vaccination, vaccin, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook