Santé
URL courte
Par
6321
S'abonner

Alors que de nouvelles études sur l’efficacité des vaccins contre le variant Delta montrent la réduction de leur efficacité, BioNtech est disposé à en proposer un nouveau adapté à cette souche. La technologie ARNm leur permettrait d’y réussir dans un délai de 100 jours.

Face à l’émergence de nouvelles souches du coronavirus dont le variant Delta, plus transmissible que le britannique, les vaccins sont susceptibles d’être moins efficaces.

Alors que les premières données ont montré une efficacité relativement identique des vaccins concernant ce variant Delta, de nouvelles études menées sur le terrain semblent ajouter aux doutes.

Début juin, Israël a fait état d’une efficacité réduite à 64% du vaccin de Pfizer, alors qu’elle était de 94% contre le variant Alpha. Une étude britannique démontre son efficacité à 88% contre les cas symptomatiques, alors que celle de l’AstraZeneca est de 60%. Au Canada, une étude publiée le 3 juillet sur le portail medRxiv indique que le Pfizer est efficace à 87%, et le Moderna à 72%.

Un vaccin adapté au variant

Afin de renforcer l’immunité, Pfizer/BioNtech a préconisé une troisième dose contre le Covid-19, en tenant compte des données qui montrent un risque plus grave d’être réinfecté six mois après la vaccination, surtout face au variant Delta.

«Nos essais cliniques ont déjà montré qu'une troisième injection sera très probablement utile» a assuré Ozlem Tureci, l’une des fondateurs de l’entreprise, dans une interview accordé aux Échos. Cette injection permettrait de «renforcer le système immunitaire en induisant un nombre très élevé d'anticorps et donc une protection contre l'infection».

En outre, l’entreprise BioNtech a annoncé être prête à proposer un vaccin mis au point justement contre cette souche.

D’après BioNtech, modifier le médicament est «techniquement simple avec la technologie ARNm». Il faut «remplacer le code génétique de la protéine Spike du virus original par celui du nouveau variant». Hypothétiquement, l’entreprise estime qu’un délai de 100 jours leur suffira pour le préparer «si cela est vraiment nécessaire».

Les fondateurs du géant pharmaceutique ont indiqué qu’un premier lot de vaccins adaptés avait déjà été conçu et fabriqué. Le lancement des essais cliniques est prévu en août. Cependant, le médicament devra être approuvé par les autorités réglementaires, ont-ils précisé. 

Le besoin de modifier les vaccins

Après avoir analysé l'activité neutralisante du Moderna, autre vaccin à ARNm, des chercheurs américains ont fait état d’une diminution des anticorps en réponse à divers variants.

Pour eux, les «données sont cruciales afin d’informer les modifications nécessaires des vaccins à ARNm Covid-19 à l'avenir, ce qui peut aider à atténuer la propagation continue du SRAS-CoV-2 et l'émergence de nouveaux variants», indique un document publié sur biorXiv.

Études précédentes

Réalisée par des chercheurs britanniques et publiée début juin dans la revue médicale The Lancet, une étude montre que les personnes vaccinées avec deux doses de Pfizer ont présenté un niveau d'anticorps neutralisants près de six fois moins élevé contre le variant Delta que contre la souche initiale. Cette réduction se monte à 2,6 face au variant britannique, et à 4,9 face au sud-africain. Cependant, la diminution du nombre d’anticorps n’affecte pas l’efficacité du médicament, ont-ils précisé.

Par ailleurs, une autre étude prépubliée et menée du 12 avril au 4 juin par les autorités sanitaires britanniques montre une efficacité de 96% contre les risques d'hospitalisation liés au variant Delta, après deux doses. Il s'agit de résultats plus encourageants que pour le variant Alpha (95%).

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
étude, Israël, Comirnaty, vaccin de Pfizer/BioNTech, variant Delta du Covid-19, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook