Santé
URL courte
Par
0 33
S'abonner

Le gouvernement du Premier ministre britannique Boris Johnson lève lundi les dernières restrictions sanitaires encore en vigueur en Angleterre, après plus d'un an de mesures destinées à enrayer la propagation du coronavirus, appelant la population à rester vigilante et exprimant sa confiance dans les vaccins.

Ce que la presse britannique a qualifié de "Jour de la liberté" marque un nouveau chapitre dans la lutte contre la crise sanitaire, le gouvernement britannique privilégiant désormais la réouverture totale d'une économie mise à mal par plusieurs confinements depuis mars 2020.

La décision de Boris Johnson de faire confiance à l'efficacité des vaccins pour réduire le nombre de cas graves du COVID-19 et de décès liés à l'épidémie, en dépit d'une flambée des nouvelles contaminations, pourrait aussi servir d'exemple à d'autres pays pour la marche à suivre dans le déconfinement.

Il s'agit d'une stratégie présentant des risques, comme de voir émerger un nouveau variant du coronavirus capable de résister aux vaccins ou d'enregistrer une résurgence des nouvelles infections à même de freiner l'activité économique. Boris Johnson a donc appelé la population à adopter une approche prudente.

"C'est le bon moment, mais nous devons agir avec précaution. Nous devons garder à l'esprit que le virus est malheureusement toujours là", a dit le dirigeant britannique dans un message vidéo enregistré dimanche. L'obligation du port du masque dans les commerces et autres lieux fermés est levée depuis minuit en Angleterre, de même que les limites de capacité d'accueil fixées aux bars et restaurants.

Avec cette ultime étape du déconfinement, Londres entend accélérer le rétablissement de l'économie britannique, l'une des plus affectées au monde par la crise sanitaire.

Mais les dizaines de milliers de nouvelles infections recensées quotidiennement pourraient contrarier les projets du gouvernement, des centaines de milliers de salariés - en tenant compte des cas contact - étant contraints de s'isoler. Des entreprises ont dû fermer et certains services ferroviaires ont été interrompus par manque de main-d'oeuvre.

Comme un rappel symbolique de la situation sanitaire, Boris Johnson et son ministre des Finances, Rishi Sunak, sont contraints de s'isoler après avoir été en contact avec une personne testée positive au COVID-19.

Lire aussi:

Un an et demi après, Wuhan rattrapée par une flambée de la souche Delta
La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
Tags:
Royaume-Uni, Boris Johnson, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook