Santé
URL courte
Par
0 14
S'abonner

Au moins douze personnes ont trouvé la mort à cause de la pollution "catastrophique" de la rivière Kasaï dans le sud de la RD Congo, a indiqué la ministre congolaise de l'Environnement, Eve Bazaïba

Des milliers de cas de diarrhées et maladies cutanées ont été également constatés à la suite de cette pollution, provoquée fin juillet par des rejets toxiques d'une entreprise minière angolaise.

Cette pollution avait été constatée par les riverains, lorsque les eaux s'étaient colorées de rouge et que des poissons morts avaient été vus au niveau de Tshikapa (sud de la République démocratique du Congo). Des élus du Kasaï avaient également fait état de cadavres d'hippopotames dans la rivière, important affluent du fleuve Congo.

Des experts d'une commission mixte congolo-angolaise ont établi depuis que "cette catastrophe avait été causée par une entreprise minière angolaise qui a reconnu les faits", a précisé Eve Bazaïba.

Selon le gouvernement congolais, 40 tonnes de médicaments ont été apportées aux populations touchées. "Des mesures sont aussi prises pour renforcer" la distribution d'eau par la régie nationale.

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
République démocratique du Congo (RDC), environnement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook