Santé
URL courte
Par
0 25
S'abonner

Le bureau de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Afrique a annoncé, mercredi, qu'une épidémie de méningite s'est déclarée dans le nord-est de la République démocratique du Congo, où 129 décès ont été enregistrés.

«La République démocratique du Congo a déclaré une flambée épidémique de méningite dans la province de la Tshopo, dans le nord-est du pays, où 261 cas suspects et 129 décès (létalité de 50%) au total ont été notifiés à la date du 7 septembre 2021», indique un communiqué de l'organisation internationale.
«Des tests de confirmation menés par l'Institut Pasteur de Paris ont détecté Neisseria meningitidis - une des bactéries causant la méningite la plus fréquente et qui peut potentiellement provoquer de vastes épidémies», selon la même source.
«La méningite est une infection sérieuse et un défi de santé publique majeur. Nous agissons rapidement, en mobilisant médicaments et expertise, pour soutenir le gouvernement afin de contrôler la flambée aussi vite que possible», a déclaré la directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, Matshidiso Moeti.

Cette flambée épidémique survient dans la région de Banalia. Un comité de riposte y a été mis en place ainsi qu'à Kisangani, capitale provinciale de la Tshopo, selon le communiqué.

La méningite se transmet par les gouttelettes de sécrétions respiratoires ou pharyngées des personnes infectées. Un contact étroit et prolongé ou la cohabitation étroite avec une personne infectée facilite la propagation de la maladie.

Selon les données de l'Organisation mondiale de la santé, plus de 1,6 million de personnes (âgées de 1 à 29 ans) ont été vaccinées lors d'une campagne de vaccination de masse en 2016 dans la province de la Tshopo, qui se situe dans la ceinture africaine de méningite s'étirant sur tout le continent du Sénégal à l'Éthiopie, et traversant 26 pays.

Dans le passé, des épidémies de méningite sont déjà survenues dans plusieurs provinces de la RDC. En 2009, une épidémie à Kisangani avait fait 15 morts sur 214 cas.

Lire aussi:

Des Casques bleus accusés d’abus sexuels, «la réputation de l’Onu est en jeu»
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Tags:
République démocratique du Congo (RDC), santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook