Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    Les pattes d'un mammouth étudiées en Russie en vue d'un clonage

    Sci-tech
    URL courte
    0 10 0 0

    Le Centre scientifique de la virologie et de la biotechnologie "Vector" de Novossibirsk (Sibérie occidentale) étudiera 80 échantillons de tissus de pattes d'un mammouth découverts l'été dernier dans la république de Sakha (Iakoutie), en vue d'un clonage.

    Le Centre scientifique de la virologie et de la biotechnologie "Vector" de Novossibirsk (Sibérie occidentale) étudiera 80 échantillons de tissus de pattes d'un mammouth découverts l'été dernier dans la république de Sakha (Iakoutie), en vue d'un clonage.

    Les tissus découverts par une expédition russo-nippone dans le district d'Oust-Iansk, sont en bon état de conservation grâce au pergélisol. Pour la première fois, les chercheurs disposent d'un matériel biologique unique qui daterait de quelque 13.000 à 50.000 ans, a indiqué le directeur de la collection des micro-organismes du Centre "Vector" Vladimir Repine.

    Le Centre "Vector", l'un des leaders mondiaux de la microbiologie procédera à une étude approfondie des tissus dans l'espoir de trouver des cellules "vivantes" de différentes structures, si possible les plus jeunes, comme par exemple les cellules des tissus de cartilage.

    Seule la découverte de jeunes cellules vivantes peut permettre d'entamer des expériences de clonage d'un mammouth qui vont commencer aux universités japonaises de Kinki et de Tifu, a estimé M.Repine.

    Les résultats des recherches seront mis à la disposition des scientifiques russes et nippons, a conclu le responsable.

    Lire aussi:

    Ressusciter les mammouths: dans deux ans, selon des scientifiques
    Qu’y-a-t-il de commun entre les hommes et les mammouths?
    Des scientifiques créent un tueur de tumeurs cérébrales
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik