Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    35 ans de la mort tragique de Iouri Gagarine: hypothèses sur l'accident

    Sci-tech
    URL courte
    Iouri Gagarine, premier homme à voyager dans l'espace (61)
    0 16 0 0

    Il y a 35 ans, le monde apprenait la mort tragique du premier cosmonaute de la Terre, Iouri Gagarine, alors âgé de 34 ans.

    Il y a 35 ans, le monde apprenait la mort tragique du premier cosmonaute de la Terre, Iouri Gagarine.

    L'accident s'est produit le 27 mars 1968, près du village de Novosselovo, dans la région de Vladimir (au nord-est de Moscou). Iouri Gagarine effectuait alors un vol d'entraînement avec son instructeur de vol, Vladimir Serioguine, lui aussi Héros de l'Union soviétique.

    Pour établir les causes de l'accident, il fallait recueillir tous les faits et analyser le vol en détail. Cependant, cela n'a pas été fait en 1968.

    La commission gouvernementale, ayant examiné superficiellement les renseignements recueillis, a conclu que l'avion MiG-15 piloté par Iouri Gagarine et Vladimir Serioguine avait fait la vrille dont il n'avait pas su sortir.

    Bien des données manquaient pour l'enquête, certains faits ont été négligés. Il existait plusieurs versions de la catastrophe: explosion dans l'air, étanchéité perturbée, corps étranger dans le moteur. Les conclusions de la commission et la version officielle n'étaient pas convaincantes, ce qui a engendré des rumeurs et des légendes, fantastiques ou vraisemblables.

    Une des hypothèses populaires prétendait que la mort des aviateurs avait été dû à un sabotage. Gagarine serait devenu indésirable pour les dirigeants soviétiques et, à titre de député populaire, aurait tenté de résister au régime.

    Selon une deuxième version, Gagarine a été saoul, ce qui lui a empêché de gouverner l'avion, et son instructeur a subi une attaque d'insuffisance rénale. Une expertise médicale aurait confirmé cette version en trouvant de l'alcool dans le sang de Gagarine.

    Une autre légende voulait que Iouri Gagarine avait été recruté par des services spéciaux occidentaux, après avoir beaucoup voyagé à travers le monde en tant que premier cosmonaute. Une fois compris qu'il était démasqué, il a décidé de se suicider. Un vol d'entraînement présentait une belle occasion de le faire.

    Il y avait encore des bruits ésotériques: un OVNI se trouvait dans la zone où Gagarine et Serioguine effectuaient leur vol. L'équipage aurait été paralysé par les extraterrestres au moyen de la télépathie...

    La célèbre clairvoyante bulgare Vanga disait que Iouri Gagarine était vivant et se cachait aux Etats-Unis.

    Au milieu des années 1980, la presse a publié des articles sur la mort de Gagarine et de Serioguine, où des membres de la commission gouvernementale, des scientifiques, des militaires et des témoins de l'accident formulaient leurs opinions. C'étaient entre autres le professeur Sergueï Belotserkovski, lauréat du prix d'Etat de l'URSS, et le cosmonaute Alexeï Leonov.

    Plus de 16 ans après la catastrophe, Sergueï Belotserkovski a mené une enquête détaillée concernant les causes de la mort de Gagarine et de Serioguine. L'enquête a duré plusieurs années, ayant donné lieu à des expériences uniques utilisant des techniques modernes.

    L'auteur de l'étude fait ressortir que maints facteurs pouvaient provoquer l'accident de l'avion. Séparément, ils n'étaient pas dangereux, mais leur ensemble s'est avéré mortel pour l'équipage.

    Sergueï Belotserkovski conteste que l'avion ait été dans un mauvais état et les pilotes n'aient pas été préparés au vol. Il rejette les versions de la commission officielle, notamment un heurt avec une sonde volante ou une volée d'oiseaux.

    Selon lui, la cause essentielle de la panne tragique est le rapprochement dangereux avec un autre avion subissant des tests après une réparation dans une zone voisine. S'étant rapproché de la queue de cet avion, le "625e" (indicatif d'appel de Gagarine) a pu faire la vrille.

    Se trouvant dans une situation compliquée cause de la mauvaise visibilité dans les nuages, les pilotes cherchaient à sortir de la vrille. Leurs démarches étaient uniquement possibles dans ce contexte, mais en raison d'une erreur du service météorologique, l'avion est sorti des nuages à une altitude inférieure à celle prévue. Les hommes ont fait tout leur possible pour sauver la machine, mais 250 ou 300 mètres d'altitude leur ont manqué, estime M.Belotserkovski.

    C'est le pilote de l'avion Su-11 qui est coupable de la mort de Iouri Gagarine et Vladimir Serioguine, car il n'a pas bien accompli sa mission. Tel était l'opinion du cosmonaute Alexeï Leonov qu'il a exprimé le 24 mars 2003 au cours d'une conférence de presse à la Maison centrale des journalistes (à Moscou) consacrée au 35e anniversaire de la mort du premier cosmonaute.

    La version de Leonov est contestée par des experts, dont le pilote d'essai, le général Stepan Mikoïan et le cosmonaute Viktor Gorbatko. Selon eux, l'avion de Gagarine et Serioguine a fait la vrille à l'issue du heurt avec une sonde volante.

    Les spécialistes disputent toujours des causes de la catastrophe dans la région de Vladimir. Il est peu probable aujourd'hui qu'ils trouvent une réponse définitive à cette question. Cependant, tous les experts sont unanimes à croire que la mort du pionnier de l'espace était une absurdité absolue. "Il existe beaucoup de versions de la mort de Gagarine, mais la seule chose qu'on peut affirmer est que depuis 35 ans, nous ne pouvons pas nous résigner à une perte irréparable", a dit le membre de la première équipe de cosmonautes, Viktor Gorbatko.

    Iouri Gagarine avait 34 ans. Il a effectué son vol unique et légendaire dans l'espace le 12 avril 1961, ayant complété une orbite autour de la Terre durant un vol de 108 minutes.

    Dossier:
    Iouri Gagarine, premier homme à voyager dans l'espace (61)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik