Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    La Russie lancera deux fusées Rockot avec des satellites étrangers en 2005

    Sci-tech
    URL courte
    0 0 0 0

    La Russie projette d'effectuer deux tirs commerciaux du lanceur Rockot avec des satellites étrangers en 2005, a annoncé mercredi Alexandre Bobrenev, porte-parole du Centre de matériels spatiaux Khrounitchev.

    La Russie projette d'effectuer deux tirs commerciaux du lanceur Rockot avec des satellites étrangers en 2005, a annoncé mercredi Alexandre Bobrenev, porte-parole du Centre de matériels spatiaux Khrounitchev.

    Un Rockot, muni d'un booster (étage supplémentaire) Breeze-KM, placera sur orbite en mars le satellite CryoSat construit par le consortium européen Astrium sur commande de l'Agence spatiale européenne.

    A la fin de 2005, un autre Rockot emportera le satellite sud-coréen Komsat, construit sur commande de l'Institut d'études spatiales coréennes.

    Le lanceur de classe légère Rockot représente une version modernisée des missiles balistiques à deux étages RS-18 et est destiné à placer des appareils spatiaux d'une masse de 2 tonnes au maximum sur des basses orbites circumterrestres.

    Les remarquables performances du Rockot qui s'expliquent à plus d'un titre par l'emploi du booster Breeze-KM permettent de mettre des appareils spatiaux sur des orbites à des altitudes et inclinaisons différentes. Les appareillages du bloc d'accélération Breeze sont en mesure de procéder avec une grande précision à l'orientation nécessaire d'un appareil spatial et de l'approvisionner en électricité au moment de l'orbitalisation et au cours d'un vol orbital d'une durée de 7 heures au maximum. Un système spécial permet en plus de procéder au détachement de l'appareil spatial du bloc d'accélération avec des perturbations minimales.

    Lire aussi:

    Le Rockot russe met en orbite le satellite européen Sentinel-5P
    La Russie élargira sa présence dans l'espace
    Objectif 2040, ou comment la Chine compte devenir une puissance spatiale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik