Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    La publicité des cellules souches anticipe sur les résultats de la recherche

    Sci-tech
    URL courte
    0 3 0 0
    MOSCOU, 16 mai - RIA Novosti. La publicité des remèdes miraculeux sur la base de cellules souches "anticipe sur les événements", avertissent les académiciens russes réunis lundi pour une session du département des sciences biologiques.

    "Aujourd'hui, la recherche fondamentale est en retard sur la vague publicitaire", a estimé le directeur des recherches de l'Institut de cytologie (Académie russe des sciences), Nikolaï Nikolski.

    Un certain nombre de facteurs empêchent d'utiliser tous azimuts les cellules souches, a renchéri le membre correspondant de l'Académie russe des sciences, Vladimir Smirnov.

    Quant aux cellules souches embryonnaires, c'est l'aspect éthique de leur utilisation qui reste en suspens. De surcroît, tous les pays civilisés ont interdit les travaux sur les fœtus avortés, ce qui n'est pas le cas en Russie, a rappelé Vladimir Smirnov, évoquant par ailleurs les cas d'infections herpétiques et de découverte de cytomégalovirus.

    Cependant, on peut citer des exemples de publicité promettant la guérison par les cellules souches de toutes les maladies, y compris les troubles psychiques et de la parole chez les enfants.

    Dans le même temps, l'efficacité des cellules souches embryonnaires et adultes est déjà prouvée pour certaines maladies.

    "Aujourd'hui, on utilise déjà des cellules souches de la moelle osseuse, des tissus adipeux et du sang ombilical", a-t-il dit.

    Les cellules souches issues du sang ombilical permettent notamment de traiter la leucémie infantile et l'apoplexie.

    Les cellules souches issues de la moelle osseuse peuvent se substituer aux cellules du cœur chez les patients atteints d'ischémie.

    Selon Vladimir Smirnov, la Russie devrait créer une banque cryogénique pour conserver les cellules souches de la moelle osseuse.

    "Pour assurer un développement civilisé des technologies cellulaires, la Russie a besoin de créer une base juridique appropriée, de certifier ces technologies, d'organiser les essais cliniques et de délivrer des licences aux utilisateurs", a souligné le chercheur russe.

    Lire aussi:

    Des scientifiques créent un tueur de tumeurs cérébrales
    Produire du sang en laboratoire, c’est désormais possible!
    Des cellules souches pour soigner la trisomie 21?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik