Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    Un refroidissement global sur la Terre serait possible au milieu du 21e siècle

    Sci-tech
    URL courte
    0 1410

    SAINT-PETERSBOURG, 6 février - Olga Vtorova, RIA Novosti. Vers le milieu du 21e siècle, la Terre pourrait connaître une période globale de refroidissement profond consécutif à une diminution de l'activité solaire, a annoncé dans une interview à RIA Novosti Khabiboullo Abdoussamatov, collaborateur de l'Observatoire astronomique principal (Poulkovo) de l'Académie des sciences de Russie.

    "Une baisse globale de la température a déjà été observée dans l'ensemble de l'Europe, en Amérique du Nord et au Groenland pendant le minimum de Maunder de l'activité solaire, entre 1645 et 1705. En Hollande, tous les canaux ont gelé. Au Groenland, pendant la descente des glaciers, la population a été contrainte de quitter certaines localités", a dit le scientifique, en ajoutant qu'un refroidissement climatique analogue est possible au milieu du 21e siècle.

    Khabiboullo Abdoussamatov a rappelé que le changement parallèle prolongé des variations qui ont lieu tous les 11 ans et des variations séculaires de la luminosité du Soleil exerce une influence directe sur les changements climatiques sur la Terre. L'analyse de ces variations montre que la Terre a déjà atteint le stade maximal de réchauffement global. Ensuite, conformément à la diminution parallèle attendue du rayonnement solaire, le climat global sur la Terre peut se refroidir lentement.

    Selon lui, on peut s'attendre à ce que le refroidissement climatique global commence entre 2012 et 2013. Dans les années 2035-2045, la luminosité du Soleil sera minimale, ensuite, le refroidissement climatique profond de la Terre se répétera avec un retard de 15 à 20 ans.

    Lire aussi:

    Baisse de température à Paris, Tamise gelée: le monde au seuil d'une période glaciaire
    Pourquoi le temps était si mauvais cette semaine dans le monde entier
    Une guerre nucléaire bouleverserait le cours de l'évolution
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik