Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    Espace: l'Express-AM33 sera mis en orbite le 28 janvier

    Sci-tech
    URL courte
    0 0 0 0
    MOSCOU, 22 janvier - RIA Novosti. Le satellite de télécommunications russe Express-AM33 sera mis en orbite le 28 janvier prochain par le lanceur russe Proton-M, a annoncé mardi Kristina Ouspenskaïa, employée du Groupe de recherche et de production en mécanique appliquée Rechetnev (NPO PM) de Jeleznogorsk.

    "Un groupe de spécialistes du Groupe Rechetnev a achevé la préparation du satellite Express-AM-33 au transfert vers le pas de tir du cosmodrome de Baïkonour", a rapporté Mme Ouspenskaïa.

    Le satellite sera placé sur une orbite géostationnaire de 36.000 km à 96,5 degrés de longitude est, selon la responsable.

    Initialement prévu pour septembre 2007, le lancement du satellite Express AM-33 a été remis à plus tard en raison d'un retard de la société française Thales Alenia Space, qui produit des équipements pour les satellites, à la suite de problèmes techniques, selon l'Agence fédérale russe des télécommunications (Rossviaz). Le 22 juin 2007, Thales Alenia Space a décidé de retarder de quatre mois la livraison de modules de charge utile des satellites russes Express-AM33 et Express-AM44 sans consulter son partenaire russe.

    L'Express-AM33 doit compléter la constellation des satellites russes après l'accident du satellite Express-AM11 en mars 2006, et assurer une meilleure couverture de la Russie centrale et occidentale.

    La Russie compte actuellement plus de 100 satellites artificiels dont 69 ont été conçus par le Groupe Rechetnev avec le concours de ses partenaires russes et étrangers. Le Groupe Rechetnev de Jeleznogorsk (50 km de Krasnoïarsk) a produit plus de 1.130 engins spatiaux depuis sa création en 1959.

    Lire aussi:

    Une «patrouille spatiale» afin de protéger la Terre bientôt créée par des experts russes
    Le gouvernement allemand débloquerait 400M EUR pour l'achat de satellites espions
    De nouveaux satellites pour relever la capacité au combat de l'armée russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik