Sci-tech

Espace: trois fragments du lanceur russe Proton-M découverts dans le Haut Altaï

Sci-tech
URL courte
Le cargo Progress rate sa mise en orbite (15)
0 13
S'abonner

Trois fragments de la fusée-porteuse russe Proton-M tirée dans la nuit du 14 au 15 mars ont été découverts dans le Haut-Altaï (Sibérie), hors de la zone de chute des étages des lanceurs, a annoncé Nina Manikova, chef adjoint de l'administration du district d'Oust-Kan.

Trois fragments de la fusée-porteuse russe Proton-M tirée dans la nuit du 14 au 15 mars ont été découverts dans le Haut-Altaï (Sibérie), hors de la zone de chute des étages des lanceurs, a annoncé lundi Nina Manikova, chef adjoint de l'administration du district d'Oust-Kan.

Un fragment est tombé à 120-150 m du village de Keleï sans faire de victimes ni de dégâts. "Une commission examine les lieux", a dit Mme Manikova.

Le 5 février dernier, un élément d'un lanceur Proton-M long de 3 m et large de 1,5 m est tombé à 5 m de la maison d'un berger, Boris Ourmatov, dans la république de l'Altaï. Le berger dont les enfants ont été effrayés par l'incident entend porter plainte pour préjudice moral contre l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos).

La république russe de l'Altaï joue le rôle de zone de chute des premiers étages des fusées-porteuses russes lancées depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, depuis plus de 40 ans. Quelque 2.500 t de débris spatiaux se sont accumulés dans ce secteur. Il y a quelques années, un fragment d'un lanceur est tombé non loin d'un habitant du village de Korgon, qui coupait du bois devant sa maison. Roskosmos lui a payé une compensation de 10.000 roubles (environ 272 euros).

Dossier:
Le cargo Progress rate sa mise en orbite (15)

Lire aussi:

Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
«Je reconnais ma faute»: ce golden retriever fait le coupable devant sa propriétaire
L'armée de Haftar annonce avoir détruit un navire turc transportant des armes - vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook