Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    Bourane: revenir au projet de navette soviétique est trop onéreux (Roskosmos)

    Sci-tech
    URL courte
    0 13421

    La Russie trouve inutile et trop onéreux de renouveler les tirs de vaisseaux récupérables de type Bourane.

    La Russie trouve inutile et trop onéreux de renouveler les tirs de vaisseaux récupérables de type Bourane, a annoncé dans un entretien à RIA Novosti le directeur de l'Agence spatiale russe, Anatoli Perminov.

    "Même un pays aussi riche que les Etats-Unis trouve que la navette spatiale est trop chère, chaque lancement revenant aux contribuables à près de 0,5 milliard de dollars", a-t-il expliqué. "Voilà pourquoi les Américains ont décidé de renoncer aux navettes au profit des vaisseaux conçus sur le principe des Soyouz russes", a ajouté le responsable.

    "La future organisation des misions spatiales vers d'autres planètes et la création de systèmes de vaisseaux récupérables s'avéreront sans doute trop chères, même pour les plus grandes puissances spatiales. C'est pourquoi, la Russie doit élargir sa coopération avec aussi bien l'Europe et les Etats-Unis qu'avec l'Inde et la Chine", a estimé le directeur de Roskosmos.

    Le projet de Bourane, conçu sous la direction de Gleb Lozino-Lozinski, qui aurait eu 100 ans ce vendredi, a été fermé par Moscou après le vol triomphal de la navette soviétique en régime entièrement automatique, une performance jamais égalée par les Américains, le 15 novembre 1988.   

    Lire aussi:

    Les USA lancent un drone spatial pour une mission secrète
    La 1ère navette spatiale russe de nouvelle génération verra le jour en 2021
    Le Soyouz, c'est Uber mais dans l’espace d’ici 2019!
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik