Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    Cosmodrome Vostotchny: garantir l'indépendance spatiale de la Russie (Roskosmos)

    Sci-tech
    URL courte
    0 12

    La construction du cosmodrome Vostotchny dans l'Extrême-Orient russe garantira l'indépendance spatiale de la Russie, a estimé Viktor Remichevski, directeur adjoint de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos), lors du forum des technologies innovantes Infospace.

    La construction du cosmodrome Vostotchny dans l'Extrême-Orient russe garantira l'indépendance spatiale de la Russie, a estimé vendredi à Moscou Viktor Remichevski, directeur adjoint de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos), lors du forum des technologies innovantes Infospace.

    "Le nouveau cosmodrome permettra de garantir l'indépendance des activités spatiales de la Russie et sa participation sur un pied d'égalité aux activités spatiales internationales", a indiqué M.Remichevski.

    Selon lui, la Russie conservera son statut de grande puissance spatiale grâce à la création du nouveau cosmodrome. "Toutes les puissances spatiales effectuent leurs tirs depuis leur territoire national et leurs fusées-porteuses ne survolent pas les États étrangers" alors que la Russie lance la plupart de ses engins spatiaux depuis le territoire d'un pays étranger (le Kazakhstan) et que ses lanceurs survolent plusieurs États, a rappelé le responsable.

    La Russie verse un loyer de 115 millions de dollars par an pour l'exploitation du cosmodrome kazakh de Baïkonour et finance les travaux de maintenance et le développement du site kazakh. Dans le même temps, Moscou et Astana ne se sont pas encore mis d'accord sur le droit de propriété des installations spatiales de Baïkonour. La Russie investit donc dans des sites appartenant à un État étranger, a estimé M.Remichevski.

    La Russie possède trois sites spatiaux nationaux - le cosmodrome de Plessetsk (région d'Arkhangelsk), ainsi que les polygones de tir de Kapoustin Iar (Volga) et de Dombarovski (Oural). Ces cosmodromes "ne sont pas en mesure de remplacer le cosmodrome de Baïkonour", a conclu le responsable.

    Lire aussi:

    Le Japon séduit par le cosmodrome russe Vostotchny
    Lancement réussi d’un Proton-M avec un satellite militaire à bord
    La Défense russe évoque les tirs du missile ultramoderne Sarmat
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik