Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    Cancer du cerveau: pas de risque du côté des portables (OMS)

    Sci-tech
    URL courte
    0 11

    L'étude Interphone effectuée sur la demande de l'Organisation mondiale pour la santé (OMS) n'a pas réussi à établir l'existence d'un lien de cause à effet entre l'utilisation du téléphone portable et l'augmentation du risque de cancer du cerveau, a annoncé lundi le service de presse de l'organisation.

    L'étude Interphone effectuée sur la demande de l'Organisation mondiale pour la santé (OMS) n'a pas réussi à établir l'existence d'un lien de cause à effet  entre l'utilisation du téléphone portable et l'augmentation du risque de cancer du cerveau, a annoncé lundi le service de presse de l'organisation.

    Une équipe de 21 experts du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a analysé sur dix ans les données de quelques 13.000 utilisateurs de téléphones portables dans 13 pays du monde et n'a observé "aucune augmentation du risque de gliome ou de méningiome liée à l'utilisation du mobile", selon la source. 

    Les experts se sont demandé si le téléphone portable pouvait être à l'origine du développement d'un des quatre types de tumeurs du cerveau. L'étude a démontré que le taux d'utilisateurs de cellulaires atteints de la tumeur la plus répandue, le gliome, était même inférieur à celui chez des non-utilisateurs.

    Toutefois, les scientifiques n'excluent pas la possibilité d'une erreur et soulignent qu'une légère augmentation du risque a été quand-même constatée chez les "adeptes les plus mordus" du portable, qui ont l'habitude de coller leur appareil toujours sur la même oreille.

    "Les données de l'étude ne prouvent pas l'existence d'un lien entre le risque de contracter cette maladie et la fréquence d'utilisation du portable. Mais, les changements dans les habitudes d'utilisation du cellulaire apparus après le début de l'enquête montrent que cette dernière doit être poursuivie", a conclu le directeur du CIRC Christopher Wild, cité par le service de presse.

    Lire aussi:

    À utiliser avec modération: et si les portables pouvaient provoquer le cancer du cerveau
    Cancer et diabète, des liens révélés, les patients bientôt mieux soignés ?
    Des scientifiques brisent le mythe sur le danger des portables
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik