Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    Espace: un satellite allemand mis en orbite par un lanceur russe

    Sci-tech
    URL courte
    0 3 0 0

    Un lanceur russe Dnepr (ancien missile balistique RS-20 Voevoda), tiré lundi depuis le cosmodrome de Baïkonour, a mis en orbite le satellite allemand d'observation terrestre TanDEM-X, a annoncé le ministère russe de la Défense.

    Un lanceur russe Dnepr (ancien missile balistique RS-20 Voevoda), tiré lundi depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, a mis en orbite le satellite allemand d'observation terrestre TanDEM-X, a annoncé à RIA Novosti le service de presse du ministère russe de la Défense.

    "Une fusée-porteuse RS-20B a orbitalisé le satellite TanDEM-X", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Le satellite de 1.350 kilos est destiné à observer la Terre, à établir un modèle numérique d'élévation (MNE), c'est-à-dire une cartographie numérique du relief terrestre, ainsi qu'à effectuer le relevé de toutes les terres émergées en 3D. La durée de vie du satellite est de cinq ans.

    La fusée RS-20B a été fabriquée en 1983 pour être exploitée pendant plus de 24 ans. Elle a cessé son usage militaire en 2008. Le programme russo-ukrainien Dnepr permet de placer en orbite des charges utiles au moyen des anciens missiles militaires.

    Il s'agit du 16e tir d'un lanceur Dnepr. Ce programme a déjà permis d'orbitaliser plus de 50 satellites publics et privés allemands, américains, britanniques, égyptiens, français, italiens, japonais, malaisiens, russes, saoudiens, suédois et ukrainiens.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Grands titres

    • Alexeï Pouchkov

      Quoique la propagande existe dans les médias occidentaux, dont certains rappellent parfois la Pravda du temps de l’URSS, les élites politiques européennes préfèrent en faire porter le chapeau à la presse russe qui présente une vérité gênante et un point de vue alternatif, d’après un sénateur russe qui a accordé une interview en français à Sputnik.

      473195
    • Le «Daechstan» syrien, est-il bien réel?

      Le terme «Daechstan» proposé par Jean-Marc Ayrault, a déjà fait couler beaucoup d'encre et a fait également l'objet d'un entretien de Sputnik avec Gérard Bapt, député du Parti socialiste (PS) et président du Groupe d'amitié France-Syrie.

      5888
    • Spitak : après le séisme

      À 11h41, le 7 décembre 1988, la région nord-ouest de l’Arménie a été dévastée par un fort séisme. En 30 secondes la ville de Spitak a été détruite.

      2401
    • Des tonnes d’agrumes en don aux habitants d’Alep-Est

      Les fermiers syriens de Lattaquié ont envoyé à Alep un convoi de camions chargés d’agrumes. Ces fruits sont destinés aux civils et aux soldats qui tiennent tête aux extrémistes.

      71571
    • Hagi Hassan Brita

      Brita Hagi Hassan est en visite à Paris depuis dix jours. Qui est celui que l’on présente comme le maire d’Alep, invité par des associations et reçu au Quai d’Orsay ? Est-il en train de "circuler entre différentes capitales pour essayer de continuer sa propagande » comme l'estime Gérard Bapt interrogé par Sputnik?

      212329
    • Le président sortant des Etats-Unis Barack Obama

      Barack Obama a reconnu que son pays était impliqué dans l'apparition du groupe État islamique. Cette idée a déjà été énoncée par le président syrien Bachar el-Assad et d'autres hommes politiques, y compris le successeur d'Obama Donald Trump.

      6610161