Ecoutez Radio Sputnik
    Arctique

    Arctique: une expédition internationale à la recherche des mammouths

    © Flickr/ wili_hybrid
    Sci-tech
    URL courte
    Arctique, territoire de dialogue (131)
    0 7721

    Un groupe international de chercheurs chargés de trouver des restes de mammouths sur l'île Wrangel et d'étudier l'état de l'environnement en Arctique quitte samedi le port russe d'Arkhangelsk, a annoncé le président du Centre régional de la Société géographique de Russie Leonid Vassiliev.

    Un groupe international de chercheurs chargés de trouver des restes de mammouths sur l'île Wrangel et d'étudier l'état de l'environnement en Arctique quitte samedi le port russe d'Arkhangelsk à bord du navire Professor Moltchanov, a annoncé le président du Centre régional de la Société géographique de Russie Leonid Vassiliev.

    "Le navire Professor Moltchanov servira de base pour quatre expéditions auront chacune un programme d'études spécial en Arctique. Nos collègues français rejoindront notamment les scientifiques de l'Institut russe d'études arctiques et antarctiques dans la ville de Pevek (district autonome des Tchouktches-ndlr.) pour mener des études paleonthologiques sur l'île Wrangel. Les chercheurs comptent y trouver des restes de mammouths laineux (Mammuthus primigenius) qui auraient habité sur cette île", a expliqué M.Vassiliev.

    Une équipe de tournage de l'Université fédérale russe d'Arctique créera un documentaire sur l'expédition dirigée par l'explorateur suédois Frederik Paulsen, qui a participé à la plongée dans l'océan Glacial Arctique en 2007 avec le voyageur russe Artour Tchilingarov.

    Un groupe de chercheurs russes mènera des recherches écologiques et ethnographiques au sud de l'archpel de la Nouvelle-Zemble à l'occasion du 300e anniversaire de la naissance du scientifique russe Mikhaïl Lomonossov. Cette région est déserte depuis longtemps. La dernière localité russe située non loin de l'archipel a été abandonnée à la fin des années 1940, après le début des essais nucléaires sur le polygone de la Nouvelle-Zemble.

    Les chercheurs de Saint-Pétersbourg étudieront le plateau continental en Arctique et mèneront des études hydrométéorologiques dans les mers de l'océan Glacial Arctique. "Notre itinéraire passe par les mers de Kara, des Laptev, de Sibérie orientale, des Tchouktches, Blanche et de Barents. Nous allons mesurer la température, le taux de salinité, la direction et la vitesse du vent, le rayonnement solaire et la profondeur", a noté le chef de l'expédition Mikhaïl Makhtkine.

    Par ailleurs, les chercheurs établiront le préjudice porté à l'environnement par la conservation de déchets dangereux dans cette région.

    Dossier:
    Arctique, territoire de dialogue (131)

    Lire aussi:

    La Chine met le cap sur l'Arctique - avec la Russie
    L’Arctique serait en danger
    Le navire Andreï Ossipov part en expédition écologique vers l'archipel François-Joseph
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik