Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    Un satellite américain lancé depuis Baïkonour dans la nuit du 4 au 5 octobre

    Sci-tech
    URL courte
    0 0 0

    Un lanceur Zenit-2SB de fabrication ukrainienne doté d'un propulseur russe DM-SLB décollera depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, dans la nuit du 4 au 5 octobre, il mettra en orbite un satellite américain, a annoncé l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos).

    Un lanceur Zenit-2SB de fabrication ukrainienne doté d'un propulseur russe DM-SLB décollera depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, dans la nuit de mardi à mercredi, il mettra en orbite le satellite américain Intelsat 18, a annoncé l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos).

    "Le lancement de la fusée-porteuse Zenit-2SB avec le satellite Intelsat 18 est programmé pour le 5 octobre, à 01h00 heure de Moscou (le 4 octobre, à 21h00 GMT)", a indiqué un porte-parole de Roskosmos.

    Le bloc d'accélération DM-SLB et le satellite se sépareront du deuxième étage du lanceur 8 minutes et demie après le décollage. Le propulseur sera mis en marche à trois reprises pour permettre au satellite Intelsat 18 d'atteindre l'orbite de transfert géostationnaire, selon le porte-parole.

    Le satellite se séparera du bloc d'accélération mercredi, à 03h34 GMT, soit environ 6 heures et demie après le décollage. Il atteindra l'orbite géostationnaire au moyen de ses propres moteurs, a précisé le porte-parole.

    Conçu par le groupe américain Orbital Sciences, Intelsat 18 appartient à l'opérateur américain Intelsat. Doté de 24 transpondeurs en bande C et de 12 transpondeurs en bande Ku, il fournira des services de télécommunications aux clients en Asie de l'Est, dans la région du Pacifique et à la côte occidentale des Etats-Unis et diffusera des services de télévision en Polynésie française, en Australie de l'Est et aux Etats-Unis. Le satellite a une masse de 3,2 tonnes. Sa durée de vie est de 15 ans.

    Lire aussi:

    Premier tir d'un lanceur russe Proton-M depuis un an (vidéo)
    Premier tir d'un lanceur russe Proton-M avec un satellite militaire à bord depuis un an
    Contact perdu avec le satellite angolais lancé depuis Baïkonour
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik