Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    La sonde russe Phobos Grunt rate son départ vers Mars

    Sci-tech
    URL courte
    Sonde russe Phobos Grunt (60)
    0 01

    Le propulseur censé positionner la sonde russe Phobos Grunt sur la direction de Mars n'est pas entré en fonction après l'entrée de la sonde sur l'orbite prévue, a annoncé le chef de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos), Vladimir Popovkine.

    Le propulseur censé positionner la sonde russe Phobos Grunt en direction de Mars ne s'est pas allumé après l'entrée de l'appareil sur l'orbite prévue, a annoncé aux journalistes le chef de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos), Vladimir Popovkine.

    "Nous avons passé une longue nuit, nous ne réussissions pas à détecter l'appareil spatial, ce n'est qu'à présent que nous avons pu établir ses coordonnées. Il s'est avéré que le propulseur de la sonde n'a pas fonctionné. Aucun des deux allumages prévus ne s'est produit", a indiqué le responsable.

    La sonde interplanétaire Phobos Grunt a été lancée mercredi à 00h16 heure de Moscou (mardi, à 20h16 GMT) depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Après s'être séparée de son lanceur Zenit-2SB, la sonde devait enclencher à deux reprises son propulseur afin de se placer sur la direction de Mars. Elle devait se placer sur Phobos, une lune de Mars, où elle était censée prelever des echantillons et les ramener sur Terre dans trois ans.

    Actuellement, la sonde se trouve sur une orbite terrestre. Les spécialistes ont trois jours pour découvrir et résoudre les défaillances

    Dossier:
    Sonde russe Phobos Grunt (60)

    Lire aussi:

    Vers les lunes martiennes: la France et le Japon examineront des échantillons du sol
    Hubble filme l’évolution de Phobos autour de Mars
    Une base sur une lune de Mars: la NASA de moins en moins optimiste
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik