Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    Phobos Grunt: nouvelles tentatives d'établir le contact (ESA)

    Sci-tech
    URL courte
    Sonde russe Phobos Grunt (60)
    0 0 0

    Les spécialistes de l'Agence spatiale européenne (ESA) tenteront mercredi, jeudi et vendredi d'établir de nouveau le contact avec la sonde russe Phobos Grunt, bloquée en orbite depuis novembre, a annonce à RIA Novosti le chef de la représentation de l'ESA en Russie, René Pichel.

    Les spécialistes de l'Agence spatiale européenne (ESA) tenteront mercredi, jeudi et vendredi d'établir de nouveau le contact avec la sonde russe Phobos Grunt, bloquée en orbite depuis novembre, a annonce à RIA Novosti le chef de la représentation de l'ESA en Russie, René Pichel.

    "Mercredi, jeudi et vendredi, nous ferons, à la demande de la partie russe (l'agence spatiale fédérale Roskosmos - ndlr) deux tentatives pour établir la communication avec Phobos Grunt. Les deux séances de communication seront entreprises depuis la ville de Maspalomas (Île de Grande Canarie, Espagne)", a indiqué M.Pichel.

    Selon une source au sein de l'industrie spatiale russe interrogée par RIA Novosti, les spécialistes européens tenteront d'envoyer à la sonde un signal qui doit mettre en marche ses moteurs. Cela permettra d'augmenter l'orbite de l'engin et donnera aux experts russes du temps pour en reprendre le contrôle.

    La sonde Phobos Grunt, avec à son bord de nombreux instruments européens, devait prélever des échantillons de sol sur Phobos, une lune de Mars, et les ramener sur Terre dans trois ans. Lancé depuis le cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, le 9 novembre dernier, l'appareil s'est séparé de son lanceur Zenit-2SB, mais une panne du propulseur l'a empêché de prendre la direction de Mars. 

    Dossier:
    Sonde russe Phobos Grunt (60)

    Lire aussi:

    Vers les lunes martiennes: la France et le Japon examineront des échantillons du sol
    Hubble filme l’évolution de Phobos autour de Mars
    Une base sur une lune de Mars: la NASA de moins en moins optimiste
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik