Ecoutez Radio Sputnik
    Lune

    Lune: premier voyage touristique en février 2017 (Space Adventures)

    © Flickr/ barto
    Sci-tech
    URL courte
    102

    Les premiers touristes survoleront la Lune en 2017, a annoncé jeudi la société américaine Space Adventures qui organise des voyages touristiques spatiaux à bord de vaisseaux russes Soyouz.

    Les premiers touristes survoleront la Lune en 2017, a annoncé jeudi la société américaine Space Adventures qui organise des voyages touristiques spatiaux à bord de vaisseaux russes Soyouz.

    "Nous envisageons de lancer un vaisseau avant le 50e anniversaire du programme Apollo. A mon avis, le programme Apollo a démarré en février 1967, mois prévu pour lancer Apollo-1. Son 50e anniversaire sera donc célébré en février 2017", a déclaré Eric Anderson, président de Space Adventures dans un message vidéo mis en ligne sur le site de la société.

    Les touristes partiront à bord d'un vaisseau russe Soyouz-TMA doté d'un module d'habitation supplémentaire. La société avait récemment annoncé avoir vendu le premier des deux tickets pour ce voyage. Selon M.Anderson, l'autre ticket "est sur le point d'être vendu".

    "Le fait que deux personnes sont prêts à payer presque 150 millions de dollars chacun pour survoler la Lune, aura des conséquences importantes pour l'ensemble du marché. Cela confirme l'existence du marché des vols spatiaux privés et montre que le nombre des personnes souhaitant voyager dans l'espace augmentera avec la baisse des prix des vols orbitaux et suborbitaux", a indiqué M.Anderson.

    Le Centre russe de formation des cosmonautes est prêt à préparer les astronautes professionnels et les touristes spatiaux pour un vol vers la Lune, selon le directeur du centre Sergueï Krikalev.

    Lire aussi:

    Tourisme spatial: Moscou et Washington prêts à envoyer leurs clients vers l'ISS et la Lune
    Le Soyouz, c'est Uber mais dans l’espace d’ici 2019!
    Les «hackers russes... tout-puissants» aideraient les Américains à retourner sur la Lune?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik