Ecoutez Radio Sputnik
    Sci-tech

    Stratégie spatiale russe: explorer Mars, la Lune, Vénus et Jupiter (journal)

    Sci-tech
    URL courte
    0 01
    S'abonner

    La Russie créera des stations scientifiques sur Mars, organisera un vol habité vers la Lune, explorera Vénus et Jupiter et mettra en place le Conseil pour l'espace auprès du président russe avant 2030 dans le cadre de sa nouvelle stratégie spatiale, a annoncé le journal Kommersant.

    La Russie créera des stations scientifiques sur Mars, organisera un vol habité vers la Lune, explorera Vénus et Jupiter et mettra en place le Conseil pour l'espace auprès du président russe avant 2030 dans le cadre de sa nouvelle stratégie spatiale, a annoncé mardi le journal Kommersant.

    "Roskosmos envisage de déployer un réseau de stations de recherche sur Mars en coopération avec ses partenaires étrangers" et d'organiser plusieurs missions d'exploration de la Lune au moyen d'astromobiles, indique le journal se référant au texte de la nouvelle stratégie spatiale russe, dont il s'est procuré une copie.

    Le directeur de l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos) Vladimir Popovkine a récemment déclaré que l'Etat débloquerait environ 150-200 milliards de roubles (4-5 mds EUR) par an pour la réalisation de la stratégie spatiale à l'horizon 2030.

    La Russie compte faire parti des trois plus grandes puissances spatiales du monde avant 2030. "Selon le texte du document, il faut porter la part de la Russie sur le marché spatial mondial à 10% contre 0,5% en 2011", précise le journal.

    La nouvelle stratégie met l'accent sur la conception de nouveaux vaisseaux spatiaux habités et de transport ainsi que des capsules de descente, le développement de technologies et de services spatiaux, la préparation d'un vol habité vers Mars et la création d'une station orbitale de nouvelle génération.
    Roskosmos compte mettre en orbite le nombre nécessaire de satellites pour accomplir différentes missions et achever la modernisation des lanceurs existants avant 2015. L'industrie spatiale russe sera aussi réorganisée avant 2015.

    La nouvelle fusée-porteuse Angara et les vaisseaux lourds habités de nouvelle génération seront lancés depuis le futur cosmodrome de Vostotchny (région de l'Amour, Extrême-Orient) à partir de 2020. Le premier engin spatial décollera depuis Vostotchny dès 2015.

    Une mission habitée partira à destination de la Lune vers 2030. Par ailleurs, la Russie redoublera d'efforts en vue de réduire le nombre des débris spatiaux évoluant en orbite terrestre et écarter la menace , produira en série des lanceurs superlourds et créera des engins d'exploration des astéroïdes.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik