Ecoutez Radio Sputnik
    Mars

    ExoMars: Roskosmos et l'ESA signeront début mai

    © NASA
    Sci-tech
    URL courte
    Projet ExoMars (58)
    0 01

    Les agences spatiales russe et européenne, Roskosmos et ESA, signeront le 10 mai en Suisse un accord de coopération dans le projet d'exploration de Mars ExoMars, a annoncé aux journalistes le directeur de l'Institut de recherches spatiales Lev Zelenyi.

    Les agences spatiales russe et européenne, Roskosmos et ESA, signeront le 10 mai en Suisse un accord de coopération dans le projet d'exploration de Mars ExoMars, a annoncé aux journalistes le directeur de l'Institut de recherches spatiales Lev Zelenyi.

    "Le chef de Roskosmos Vladimir Popovkine et le directeur général de l'ESA Jean-Jacques Dordain signeront à Lausanne un accord de coopération sur le projet conjoint ExoMars", a notamment dit M.Zelenyi.

    Selon lui, l'accord prévoit la construction et le lancement en 2016 et 2018 d'atterrisseurs qui devront se poser sur la planète Mars, ainsi que le tir en 2016 d'un engin spatial. Les trois appareils seront dotés de systèmes russo-bulgares de mesure des radiations, analogues à ceux qui équipaient la sonde martienne accidentée Phobos Grunt.

    "L'année 2016 n'est pas loin, et le financement commencera bientôt. Son montant dépendra de la configuration de l'équipement à installer", a indiqué M.Zelenyi.

    Réunis à Moscou début avril, MM. Popovkine et Dordain sont tombés d'accord pour réaliser conjointement le projet ExoMars. Conçu par l'ESA et la Nasa, il prévoyait initialement le lancement d'une sonde et d'un module d'atterrissage vers la Planète rouge en 2016 et d'un véhicule martien en 2018.

    Faute de financement, la Nasa a réduit sa participation au projet. Les Américains ont notamment refusé de fournir leur lanceur Atlas pour effectuer le tir de la sonde. Les Européens ont invité la Russie à fournir un lanceur. Moscou a quant à elle annoncé son intention de devenir membre à part entière du projet.

    Dossier:
    Projet ExoMars (58)

    Lire aussi:

    L'UE allège les sanctions antirusses pour sauver une mission martienne
    À partir de 2021, la planète Mars «parlera»!
    ExoMars 2020: quel est l’objectif clé de ce projet prometteur? Sputnik explique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik