Ecoutez Radio Sputnik
    Les fragments de mammouth. Les archives

    Iakoutie: des cellules de mammouth découvertes

    © Sputnik. Bolot Bochkarev
    Sci-tech
    URL courte
    0 51131

    Des cellules de mammouth, dont certaines pourraient s'avérer assez bien conservées pour être clonées, ont été découvertes dans le cadre d'une expédition paléontologique internationale en Iakoutie (nord-est de la Sibérie), a annoncé le chef de l'expédition et directeur du Musée russe du mammouth Semen Grigoriev.

    Des cellules de mammouth, dont certaines pourraient s'avérer assez bien conservées pour être clonées, ont été découvertes dans le cadre d'une expédition paléontologique internationale en Iakoutie (nord-est de la Sibérie), a annoncé le chef de l'expédition et directeur du Musée russe du mammouth Semen Grigoriev.

    "Nous avons réussi à découvrir à 100 mètres de profondeur un très riche matériel de recherche — des tissus mous et adipeux, des poils et de la moelle osseuse provenant d'un mammouth" dans le bassin du fleuve Iana, a indiqué M.Grigoriev.

    Un membre de l'expédition, le directeur de la fondation de recherche sud-coréenne Sooam Biotech, Hwang Woo-Suk, estime que les fragments découverts en Iakoutie pourraient contenir des cellules vivantes, ce qui permettrait de cloner un mammouth.

    "Les chercheurs sud-coréens ont examiné sur place des échantillons de moelle osseuse au moyen d'un microscope portatif et ont découvert des noyaux intacts. Les échantillons prélevés en Iakoutie se trouvent actuellement à l'Université" fédérale russe du Nord-Est de Iakoutsk, a-t-il précisé.

    Cependant, les informations faisant état de la présence de cellules vivantes sont prématurées, a tempéré M.Grigoriev. "On établira si les cellules sont vivantes ou non après une étude en laboratoire dont les résultats seront connus à la fin de 2012 au plus tôt", a indiqué M.Grigoriev à l'édition en ligne russe Vzgliad.

    L'expédition baptisée "Iana 2012" a réuni des chercheurs de Russie, de Corée du Sud, des Etats-Unis, du Canada, de Suède et de Grande-Bretagne.

    Les membres de l'expédition présenteront leurs conclusions dans des revues scientifiques internationales de renom et à la chaîne National Geographic en 2013.

     

    Lire aussi:

    Qu’y-a-t-il de commun entre les hommes et les mammouths?
    La région polaire russe vue par des explorateurs
    Une «Vénus» rarissime du Paléolithique supérieur trouvée dans l’ouest de la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik