Ecoutez Radio Sputnik
    Sommeil-travail-productivité : une forte interdépendance

    Sommeil-travail-productivité : une forte interdépendance

    Photo : SXC.hu
    Sci-tech
    URL courte
    0 84 0 0

    Les employeurs incitent les employés à dormir davantage. Le coût du manque de sommeil des travailleurs se chiffre pour les compagnies à plusieurs milliards de dollars, selon la conclusion des chercheurs de l'Ecole de Médicine de l'Université de Harward.

    Environ un tiers des Américains qui travaillent ne dorment pas régulièrement, signalent les centres du contrôle et de la prévention des maladies. Les grosses compagnies aux États-Unis ont même commencé à assigner des fonds pour l'achat de lampes spéciales contribuant à réguler dans l'organisme le taux de mélatonine, hormone responsable du sommeil. Peut être qu’en Russie il serait utile d'introduire de tels programmes ? Le travail, par exemple, dans une banque, dans une corporation financière est associé à un grand effort intellectuel. Et une erreur peut coûter des millions de dollars, note Gouli Bazarova, directeur de l'Institut de la psychologie pratique de l'École supérieure de l'économie.

    « Si des résultats concrets confirmant que ces lampes sont efficaces, alors que d'autres moyens n'aident pas, alors, n'importe quelle mesure permettant aux gens de bien dormir sera utile. Il faut 8 heures du sommeil pour se sentir bien reposé. Maintenant, en Europe et en Russie, des études importantes sont effectuées. Elles confirment que les gens ne dorment pas assez. Nous devons comprendre quelles suites cela peut avoir ».

    Cependant, certains experts doutent de l'efficacité de ces lampes prodigieuses et y voient une astuce publicitaire. Le fait est que les chercheurs de l'université de Harward ont effectué des études seulement sur le manque de sommeil, remarque Evguenya Loginova, manager principal du journal Vedomosti.

    « Il ne s’agissait pas d’inventer une quelconque source lumineuse capable d’influencer l'état de santé des employés. Mais un marketologue rusé, ayant eu connaissance de cette étude, a compris qu’on pouvait en tirer profit pour gagner beaucoup d'argent. Si l'étude était liée aux pertes financières subies par les corporations en raison de la somnolence des employés sur leur lieu de travail, l’accent a été on a mis sur cette composante ».

    D'ailleurs, les lampes, ce n’est pas le principal. Les problèmes du sommeil et du repos requièrent un niveau défini de responsabilité de la personne elle-même. Il est nécessaire de comprendre, à quel point le manque du sommeil impacte la production, soulignent les experts. En moyenne, à cause du manque du sommeil, la productivité baisse d’un tiers. C'est particulièrement dangereux pour les gens travaillant dans les entreprises fonctionnant en cycle de production continu, y compris dans la santé publique, la métallurgie, l'énergie. Dans ces sphères, il faut un contrôle soutenu de l'état de santé des travailleurs, souligne Gouli Bazarova.

    « Quant aux compagnies travaillant 24 heures sur 24, avec les équipes qui se relayent, du point de vue de la législation du travail et de la santé publique, là, tout est pris en considération. Au moment de l’embauche, on fait subir des études psychophysiologiques très sérieux aux candidats, et ensuite, aux travailleurs ».

    Certes, les bons paramètres économiques des compagnies ne dépendent pas essentiellement du nombre d'heures du sommeil du personnel. Mais ce facteur ne doit pas être sous-estimé, préviennent les médecins et les psychologues. T

    Lire aussi:

    Et si dormir plus était bon pour la ligne?
    Une recette pour se débarrasser des cauchemars: dormir moins
    Voilà pourquoi vous n’arrivez pas à vous endormir en été
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik