Ecoutez Radio Sputnik
    Le corps humain pourra être recréé grâce au matériel bio-artificiel

    Le corps humain pourra être recréé grâce au matériel bio-artificiel

    © ru.wikipedia.org
    Sci-tech
    URL courte
    0 45022

    Les scientifiques sibériens ont réalisé une véritable percée biotechnologique. Ils ont réussi à élever un tissu artificiel capable de remplacer les organes endommagés. Le nouveau procédé permettra de soigner les lésions et les maladies, allant des brûlures aux crises cardiaques. Ce nouveau procédé a pu être mis en place grâce aux propriétés uniques des cellules souches.

    L’Institut de la biologie chimique et de la médecine fondamentale de Novossibirsk mène les expériences sur les cellules souches depuis déjà plusieurs années. Il fallait créer un médicament capable de remplacer le tissu endommagé des articulations. C’est ainsi que les chercheurs ont réussi à élever des prothèses biosynthétiques capables de remplacer l’aorte. Il s’agit d’une véritable percée scientifique.

    Les prothèses synthétiques sont utilisées depuis longtemps dans la médecine moderne, et notamment dans la cardiologie. Mais les organes et les tissus artificiels qui sont obtenus à partir des cellules vivantes – c’est une véritable nouveauté qui a de très bonnes perspectives de mise en pratique dans la médecine.

    Car, après la pose d’implants synthétiques et des opérations de transplantation, les patients ont souvent des complications. Le corps humain peut aliéner des tissus qui lui sont étrangers. Les matériaux bio-artificiels sont mieux acceptés par l’organisme, surtout s’ils sont élevés à partir des cellules du patient. Cela veut dire que les complications de ce genre de transplantations sont réduites à un minimum.

    Il y a plusieurs mois, les scientifiques de Novossibirsk ont posé un implant fabriqué à partir du matériel bio-artificiel à un rat de laboratoire. Et depuis l’opération, aucune anomalie n’a été enregistrée dans son organisme.

    Les chercheurs supposent que ces prothèses seront largement utilisées d’ici à quelques années et la possibilité de la création des banques d’organes fabriqués à partir des matériaux bio-artificiels deviendra une réalité. Cela signifie qu’à l'avenir l’homme pourra « réparer » ses organes avec des cellules issues de son propres corps. Une méthode qui se présente comme une solution à de nombreux problèmes de la gérontologie, permettant également d’éliminer le problème des donneurs d’organes, auquel la médecine est confrontée actuellement.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik