Sci-tech

Un astéroïde pourrait percuter la Terre en 2032

Sci-tech
URL courte
0 42
S'abonner

Un astéroïde de 410 mètres de long récemment découvert par l'Observatoire d'astrophysique de Crimée risque de percuter la Terre en 2032, indiquent les matériels publiés par le Centre des planètes mineures et la NASA.

Un astéroïde de 410 mètres de long récemment découvert par l'Observatoire d'astrophysique de Crimée risque de percuter la Terre en 2032, indiquent les matériels publiés par le Centre des planètes mineures et la NASA. 

Indexée 2013 TV 135, cette planète a été découverte sur les clichés pris le 12 octobre dernier par l'Observatoire d'astrophysique de Crimée. La découverte a ensuite été confirmée par deux observatoires russes ainsi que par des astronautes italiens, espagnols et britanniques. 

Ce corps céleste de 410 m de long a été classé comme potentiellement dangereux (PHA), la distance minimale entre son orbite et celle de la Terre constituant 0,012 unité astronomique (1,7 million de kilomètres). 

D'après les calculs préliminaires, cet astéroïde pourrait percuter la Planète bleue le 26 août 2032, avec un risque de 1 sur 63.000. Il a été classé au niveau 1 sur l'échelle de Turin, qui vise à quantifier les risques liés aux astéroïdes et autres objets célestes susceptibles de percuter la Terre, ce qui signifie que les chances de collision sont extrêmement improbables, mais ne sont pas égales à zéro. 

Les scientifiques estiment que la collision entre cette planète mineure et notre planète produirait un impact d'une force égale à l'explosion de 2,5 mégatonnes d'équivalent TNT.

Lire aussi:

Quand Griveaux expliquait à Fillon comment être un candidat exemplaire - vidéo
«Le pire scénario»: le Kremlin répond à la menace d’Ankara d'entamer une opération militaire à Idlib
Mécontent des négociations avec Moscou, Erdogan se dit prêt à lancer une opération militaire à Idlib
Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook