Ecoutez Radio Sputnik
    « Les jeunes changeront l’avenir du pays » (ministre du gouvernement de Moscou)

    « Les jeunes changeront l’avenir du pays » (ministre du gouvernement de Moscou)

    Photo : RIA Novosti
    Sci-tech
    URL courte
    0 9 0 0

    Dans le cadre du Deuxième Forum-exposition Open Innovations de Moscou, un programme spécial pour les jeunes sera organisé le 30 et le 31 octobre. Ce sera l'occasion pour tous ceux qui le souhaitent, étudiants, professionnels et scientifiques, d’assister aux conférences des experts qui participent au forum et de prendre part à des discussions diverses. Le ministre du gouvernement de Moscou Alexeï Komissarov explique dans un entretien exclusif accordé à La Voix de la Russie en quoi consistent les possibilités de ce nouveau projet, évoquant également le club des « 100 projets innovants ».

    La Voix de la Russie. En quoi consiste ce programme pour les jeunes dans le cadre du Forum-exposition Open Innovations ? Quelles activités sont prévues ?

    Alexeï Komissarov. « Nous avons décidé qu'il est nécessaire de réaliser un programme consacré aux jeunes. Cela coûte cher de participer au forum, et nous avons voulu donner la possibilité aux jeunes spécialistes d’en apprendre davantage sur ce qui se passe dans le secteur des technologies innovantes. Il est important qu’ils aient la possibilité de d’écouter des intervenants intéressants et de participer à des discussions. Grâce à ce programme pour les jeunes plus de 3000 personnes pourront assister au Forum Open Innovations. Et des dizaines de milliers de personnes pourront voir la retransmission du forum en ligne. Tous les intervenants du Forum sont prêts à intervenir et répondre aux questions des jeunes spécialistes. Nos intervenants seront repartis sur deux plateformes : l’une sera installée à l’Université d’Etat de Moscou et l’autre – à l’Université technique d’Etat Bauman. Des activités dans le cadre du forum seront également organisées dans d’autres universités : l’Université économique de l’Oural, l’Université nationale de recherche technologique de Kazan et l’Université technique d’Etat d’Irkoutsk. Une téléconférence avec une université française sera organisée, pour que les étudiants soient au courant de ce qui est dit au forum. »

    LVdlR. Quelles universités participent à ce programme, quelles possibilités offre-t-il aux startups ?

    A.K. « Pour les startups le forum sera l'occasion de comprendre dans quelle direction se développe l’économie mondiale et en apprendre plus sur les secteurs les plus prometteurs, de voir aussi les expositions organisées par les autres pays, ainsi que la possibilité de présenter leurs propres projets.


    LVdlR. Comment avez-vous sélectionné les candidats pour la participation au programme «100 projets innovants ? »

    A.K. « Un club spécial a été créé dans le cadre de ce programme. Ce club s’appelle « 100 projets innovants ». Une centaine de projets prometteurs russes et étrangers y sont rassemblés. La sélection fut très stricte. L'exigence principale pour ces projets – c’est la présence d’un projet révolutionnaire et moderne déjà développé. Mais il y avait aussi des exigences supplémentaires. Pour les participants étrangers, ces exigences consistent en une réalisation en collaboration avec la Russie ou la réalisation en Russie de projets étrangers. Nous souhaitons que les projets scientifiques mondiaux viennent à Moscou, en Russie et y soient réalisés. Des clusters et des sociétés comme Skolkovo, RBK, ou Rosnano s’y intéressent. Les participants russes sont obligés de d’avoir une bonne connaissance de l’anglais, car toutes les activités de ce panel se dérouleront en anglais. »

    LVdlR. Que va apporter la participation à ce groupe international « 100 projets innovants » ?

    A.K.«La participation à ce club donne avant tout la possibilité de nouer des contacts et d’échanger des idées intéressantes. L'année dernière, le club des « 100 projets innovants » a eu la possibilité de discuter avec Richard Branson. Cette année, les participants au club auront l'occasion de rencontrer les premiers ministres de la France, de la Finlande et le premier ministre russe Dmitri Medvedev. Ils pourront leur présenter des projets innovants, poser des questions et montrer leurs projets au monde entier. »

    LVdlR. Comment peut-on devenir participant au programme pour les jeunes spécialistes ? Ces activités peuvent-elles avoir des débouchés concrets ? Que peuvent-elles apporter aux jeunes spécialistes ?

    A.K. « Pour participer à ce programme, il suffit de s’enregistrer sur le site de ce programme et choisir les activités qui intéressent les participants. Si les participants n’ont pas une telle possibilité, ils peuvent regarder les panels du forum qui les intéressent sur Internet. Pour pouvoir intégrer le panel des « 100 projets innovants » l’année prochaine, il faut déposer une demande et subir les sélections. Si votre candidature est retenue, vous aurez alors des possibilités supplémentaires. Quant aux perspectives, je pense que cela est évident : ce sont les jeunes spécialistes d’aujourd’hui qui construiront l’avenir de notre pays et décideront de l’avenir du monde. Il est donc très important de les inciter aux nouvelles technologies dès le plus jeune âge. Dans le cadre de notre programme nous incitons des écoliers à participer, apprendre à faire de leurs propres mains des choses à l’aide des machines les plus modernes. Ils auront la possibilité de réaliser leurs projets à l’aide d’une imprimante 3D. Ils pourront écouter des intervenants intéressants, et se passionner pour la science, les innovations, pour la création de l’avenir pour notre pays et pour le monde entier. » T

    Lire aussi:

    Le Forum oriental, occasion pour la Russie de resserrer ses liens avec l’Asie-Pacifique
    SPIEF: l’économie globale en quête d’un nouveau point d’équilibre
    Un homme politique autrichien demandera à Poutine de créer un forum annuel à Sotchi
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik