Ecoutez Radio Sputnik
    Tir du lanceur RS-20 Dnepr

    Tir réussi du lanceur russe Dnepr avec 23 satellites

    © RIA Novosti . Sergey Kazak
    Sci-tech
    URL courte
    0 0 0

    Le lanceur russe Dnepr, conçu sur la base du missile balistique intercontinental RS-20 Voevoda, portant 23 engins spatiaux étrangers destinés à différents usages, a décollé de la base Iasny, dans la région d'Orenbourg (Oural) appartenant à une unité opérationnelle des Troupes balistiques stratégiques russes (RVSN).

    Le lanceur russe Dnepr, conçu sur la base du missile balistique intercontinental RS-20 Voevoda, portant 23 engins spatiaux étrangers destinés à différents usages, a décollé de la base Iasny, dans la région d'Orenbourg (Oural) appartenant à une unité opérationnelle des Troupes balistiques stratégiques russes (RVSN).

    "Le tir du lanceur lourd Dnepr avec un groupe d'engins spatiaux étrangers a été effectué comme prévu à 07h10 UTC", a déclaré aux journalistes un représentant des RVSN. 

    "Tous les engins spatiaux se sont séparés avec succès du bloc d'accélération du lanceur", a ensuite indiqué la source. 

    L'objectif de ce tir est de mettre en orbite les satellites"DubaiSat-2" (Emirats), "STSAT-3" (Corée du Sud), "UniSat-5" (Italie), "SKYSAT-1" et "AprizeSat-7/8" (USA), "BRITE-PL", "GOMX-1", "WNISat" (Canda), ainsi que 9 capsules contenant 14 nanosatellites néerlandais "CubeSat" et le satellite ukrainien BPA-3.

    La Russie et l'Ukraine utilisent les missiles intercontinentaux RS-20 Voevoda désaffectés en qualité de lanceurs spatiaux depuis les années 1990. Les deux pays ont créé la coentreprise Kosmotras pour créer et exploiter le lanceur Dnepr conçu sur la base du missile RS-20 (SS-18 Satan selon la classification de l'OTAN) condamné à la destruction par le traité russo-américain sur la réduction des armes stratégiques offensives (START-1) de 1991. Les ogives des missiles RS-20 sont remplacées par des charges utiles destinées à être lancées dans l'espace selon une technologie spéciale élaborée dans le cadre du programme Dnepr.

    Lire aussi:

    Vers la résurrection du missile russe Satan dans l’espace?
    La Russie serait sur le point d’offrir une deuxième vie à ses vieux missiles Topol
    Anniv des RVSN: ces missiles balistiques représentent un fer de lance de l’armée russe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik