Ecoutez Radio Sputnik
    Les ronfleurs ont besoin d’antioxydants

    Les ronfleurs ont besoin d’antioxydants

    © Photo : Flickr.com/Nick Wilkes/cc-by-nc-sa 3.0
    Sci-tech
    URL courte
    0 01

    Des scientifiques russes ont découvert que ronfler durant son sommeil provoque un sérieux stress oxydatif susceptible d’entraîner des lésions dans l’organisme du ronfleur. Le ronflement conduit à un manque d’oxygène, ce qui provoque la destruction des lipides, qui entrent dans la composition de toutes les cellules vivantes. Et cela peut finalement entraîner la destruction des cellules elles-mêmes. Les spécialistes du sommeil sont convaincus que les ronfleurs ont besoin de prendre des antioxydants.

    Le ronflement est un signe de troubles respiratoires dus au rétrécissement des voies respiratoires. Il entraine un manque d’oxygène, qui provoque chaque matin hypertension, maux de tête et détérioration du fonctionnement du cerveau. Une autre conséquence non moins dangereuse du ronflement a été prouvée par les scientifiques de la branche sibérienne de l’Académie russe des sciences médicales (RAMN). Les spécialistes du sommeil d’Irkoutsk du Centre pour les problèmes de santé familiaux du RAMN ont constaté que l’oxydation des lipides chez les patients atteints de ronflement se produit si rapidement qu’ils ont besoin de prendre des antioxydants.

    Les lipides (substances graisseuses) sont une partie intégrante de la cellule, une réserve d’énergie pour l’organisme. Les lipides influent sur la perméabilité des cellules et l’activité des enzymes. Ils participent à la transmission des influx nerveux, à la contraction des muscles et aux processus immunitaires.

    Les experts du Centre d’Irkoutsk ont mené une expérience sur cinquante hommes volontaires de 46 à 55 ans. Parmi eux, 37 personnes souffraient de troubles respiratoires pendant le sommeil. Les scientifiques ont déterminé le contenu des substances oxydant les lipides dans le sang des participants à l’expérience.

    Des espèces réactives de l’oxygène sont indispensables à la respiration. Elles sont présentes dans tous les organismes tout comme les antioxydants. Mais en cas de stress oxydatif, l’équilibre est rompu au profit des espèces réactives de l’oxygène. C’est justement cette situation qui a été observée par les scientifiques sur le groupe d’hommes ayant les voies respiratoires rétrécies.

    Ainsi, les patients ronflant pendant leur sommeil souffrent de stress oxydatif, qui cause des dommages sur leurs cellules, et donc des changements pathologiques dans leur organisme. « Les résultats de l’étude ont montré que chez 100 % des hommes souffrant de troubles respiratoires pendant leur sommeil, on constate des pathologies cardiovasculaires et de l’athérosclérose », a déclaré le professeur Irina Madaeva, responsable du Centre d’Irkoutsk. Pour éviter toute complication, le ronflement doit être soigné. Le traitement doit comprendre des antioxydants qui inhibent l’oxydation des lipides.

    A présent, les scientifiques tentent de savoir si le stress oxydatif se produit également chez les femmes ménopausées qui souffrent de troubles du sommeil. Les chercheurs pourront ensuite déterminer les différences de perturbations métaboliques dans les troubles du sommeil selon les sexes.

    Lire aussi:

    Ce champignon de jouvence fera de vos cueillettes de véritables chasses au trésor…
    Méfiez-vous de la sieste, avertit un spécialiste du sommeil
    Pourquoi l'homme ne meurt jamais de manque d'air dans son sommeil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik