Ecoutez Radio Sputnik
    L’homme peut-il s’adapter au refroidissement climatique global ?

    L’homme peut-il s’adapter au refroidissement climatique global ?

    Photo : RIA Novosti
    Sci-tech
    URL courte
    0 169 0 0

    Les chercheurs belges sont arrivés à la conclusion qu’au cours des 30 prochaines années, les pays avec des littoraux marins pourraient être complètement inondés. Les partisans du réchauffement global sont de plus en plus nombreux dans le monde scientifique actuel.

    Ces partisans prévoient que le niveau des océans pourrait monter considérablement à cause de la fonte des glaces dans l'océan Arctique.

    Cependant, selon les chercheurs, ce processus de réchauffement sera éphémère au Japon et en Russie. Notre pays doit, au contraire, se préparer à un refroidissement du climat.

    « Je pense que ce moment de transition nous prépare non pas au réchauffement, mais au refroidissement global. La surface des océans est en train de s’élargir et avec elle, la surface des évaporations », explique Natalia Riazanova, directrice du laboratoire de géo-écologie à l’Université des relations internationales de Moscou (MGIMO). « Résultat, la quantité des nuages au-dessus de ces zones augmente également. Ces nuages constituent un barrage entre la Terre et le Soleil. Et la période de refroidissement va commencer après une brève période de réchauffement. »

    Les chercheurs sont en train de faire des pronostics sur le moment où cette situation pourrait advenir. Certains rappellent les récentes découvertes archéologiques faites en Russie. Il s’agit de mammouths avec de l’herbe verte sur les dents. Selon les experts, cela veut dire que le refroidissement s’est produit très rapidement.

    À cet égard, les chercheurs russes s’intéressent aux capacités extraordinaires des hamsters. Un mécanisme spécial permet à ces rongeurs de survivre pendant de fortes gelées. Les chercheurs espèrent qu’en cas de fortes vagues de froid, ces capacités pourront être transmises des hamsters aux humains. Les rongeurs survivent parfaitement par des températures allant jusqu’à moins 50 degrés Celsius. Ils tombent dans une hibernation courte, explique le directeur adjoint de l'Institut d'écologie et d’évolution de l'Académie des sciences de Russie Alexeï Sourov.

    « C’est comme s’ils hibernaient. Il s’agit d’un sommeil avec une basse température du corps », explique-t-il. « Lorsque nous dormons, la température de notre corps baisse aussi. Cependant, pour l’homme, une baisse de température de 5 degrés, c’est déjà critique. S’agissant des rongeurs, leur température du corps peut baisser sans problème. »

    Les scientifiques se demandent actuellement pourquoi les rongeurs peuvent créer un tel régime de température dans leur organisme, et que les humains ne le peuvent pas. Il est fort probable qu’une substance spéciale est fabriquée par leur organisme, considère Alexeï Sourov.

    « Certaines enzymes sont fabriquées chez l’animal lorsque la température de son corps baisse. Ce sont ces enzymes qui aident les hamsters à s’adapter au froid », ajoute le chercheur.

    Les chercheurs recherchent actuellement le gène qui fabrique ce ferment et déclenche le mécanisme d’adaptation au froid. En perspective, cette substance pourrait être utilisée comme une forme d’anesthésie, permettant de protéger l’homme des grands froids. N

    Lire aussi:

    Pourquoi le temps était si mauvais cette semaine dans le monde entier
    Le FMI dresse la liste des pays qui bénéficieraient du réchauffement climatique
    Modifier l'atmosphère pour contrer le réchauffement climatique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik