Ecoutez Radio Sputnik
    Au Japon on ne plaisante pas avec les toilettes publiques

    Au Japon on ne plaisante pas avec les toilettes publiques

    © Photo : SXC.hu
    Sci-tech
    URL courte
    0 10

    Le Pays du soleil levant, célèbre pour la propreté des ses toilettes publiques, accueille un à un des événements consacrés aux toilettes et les besoins physiologiques de l’homme.

    Ce thème est considéré au Japon comme tabou s’il sort du domaine médical. Mais le Musée national des sciences et des technologies avancées de Tokyo a pu surmonter cet obstacle. Une exposition intitulée « Toilettes. Les déchets de l’activité de l’homme et l’avenir de la Terre » vient d’y ouvrir. Les visiteurs sont invités à plonger dans l’univers des cuvettes des toilettes et suivre leur évolution – du trou dans le plancher aux toilettes ultramodernes et les toilettes de l’espace.

    Des thèmes connexes aux toilettes, par exemple le recyclage des eaux usées, les problèmes de l’environnement liés aux toilettes, ou encore l’évolution du concept des toilettes pour les handicapés sont également abordés dans cette exposition. L’exposition a pour objectif de donner aux visiteurs la possibilité de ressentir le lien de l’homme avec l’environnement à travers ses besoins naturels. Pour s’amuser, les visiteurs peuvent essayer des chapeaux sous forme d’excréments, « plonger » à l’intérieur d’une cuvette de toilettes géante, ou encore écouter une « chorale sanitaire ».

    Ce n’est pas un hasard que le thème des toilettes se soit retrouvé au centre des discussions au Japon. Après le tsunami de mars 2011, un véritable problème sanitaire est survenu dans la zone sinistrée. Il y avait un manque réel de véhicules d’assainissement, et les toilettes publiques temporaires construites pour les riverains ont été rapidement mises hors service. Les habitants de la zone sinistrée prenaient des mesures à leur manière, notamment en allant moins aux toilettes, ou essayant de moins manger et boire. Mais cela s’est rapidement reflété sur leur état de santé. Par ailleurs, le Japon est un pays avec une population vieillissante, et pour les personnes âgées, la question des toilettes se pose de manière encore plus aiguë. Enfin, les enfants japonais évitent d’aller aux toilettes parce qu’ils considèrent l’acte de défection comme « honteux », et se moquent de leurs camarades de classes qui vont aux toilettes pendant l’école. Les écoliers japonais considèrent généralement ces endroits comme « puants » et « sales ».

    Les Jeux olympiques de Tokyo sont également une raison pour revoir l’approche des Japonais par rapport aux toilettes. « Les toilettes font partie de l’image que le touriste se fait de la ville », considèrent les organisateurs des Jeux Olympiques qui auront lieu au Japon en 2020. Un symposium qui avait pour thème « La construction des toilettes pour les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques de Tokyo » vient d’avoir lieu dans la capitale du Japon à la fin de juin. Et les participants à cette réunion se sont penchés sur les toilettes pour les athlètes paralympiques.

    Pour les gens ordinaires, l'Institut de recherche sur les toilettes du Japon a prévu deux expositions cet été : « Le forum sur les toilettes pendant les catastrophes en 2014 » et « Les toilettes pour les parents et les enfants ». Et des villes entières ne sont pas restées indifférentes face à ce thème. Ainsi, la préfecture d’Oita accueillera cet été une Oita Toilettonale, un festival d’art de décoration des toilettes publiques.

    Ces décorations permettent d’améliorer l’image de la ville, car tous les touristes se serviront des toilettes publiques, une fois arrivés sur place. Les organisateurs du festival sont persuadés que le monde entier aura les yeux rivés sur les toilettes publiques de Tokyo lors de Jeux Olympiques de 2020. C’est pourquoi ces endroits doivent assurer aux utilisateurs un confort idéal et être d’une propreté irréprochable.

    Lire aussi:

    Quel danger cachent les toilettes publiques?
    «La révolution des toilettes» se poursuit en Chine: une nouvelle application est lancée
    Après le Wi-Fi gratuit, des toilettes dans le métro de Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik