Ecoutez Radio Sputnik
    Navigation par satellite: GPS et Glonass

    GLONASS: la Russie élargit son réseau de stations terrestres à l'étranger

    © Sputnik . Valery Melnikov
    Sci-tech
    URL courte
    Système de navigation spatiale GLONASS (171)
    0 52

    La Russie construira prochainement des stations de référence du système de navigation par satellite GLONASS en Chine, au Kazakhstan et en Biélorussie, a annoncé Grigori Stoupak, directeur général adjoint de la société Systèmes spatiaux de Russie (RKS).

    La Russie construira prochainement des stations de référence du système de navigation par satellite GLONASS en Chine, au Kazakhstan et en Biélorussie, a annoncé lundi à Moscou Grigori Stoupak, directeur général adjoint de la société Systèmes spatiaux de Russie (RKS).

    "Nous allons déployer trois stations de correction et de surveillance différentielle en Chine. Une station sera mise en service en octobre prochain en Biélorussie et deux autres stations seront situées au Kazakhstan", a indiqué M.Stoupak lors de la cérémonie d'inauguration de la IVe Ecole internationale de navigation par satellite.

    Les stations de référence du système GLONASS sont appelées à assurer la précision au centimètre près des coordonnées en temps réel et dans un rayon de 200 km.

    A l'heure actuelle, les satellites GLONASS sont desservis par 19 stations terrestres russes et quatre stations implantées à l'étranger, dont une située au Brésil et trois autres en Antarctique. 

    Créé en 1993, le système GLONASS est destiné à déterminer les coordonnées des objets sur terre, en mer, dans l'air et dans l'espace extra-atmosphérique. Il couvre l'ensemble du globe depuis décembre 2011. L'accès aux signaux civils de GLONASS est gratuit et illimité pour les utilisateurs russes et étrangers. 

    Dossier:
    Système de navigation spatiale GLONASS (171)

    Lire aussi:

    Une nouvelle fusillade meutrière endeuille une cité de Seine-Saint-Denis
    Macron estime que ce n'est pas que lui qui a été sifflé le 14 juillet - vidéo
    «Kim Jong-un» charrie les armes françaises et s’invite au défilé du 14 juillet à Paris - vidéo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik