Ecoutez Radio Sputnik
    • La Russie reçoit l'accès indépendant à l'espace
    • La Russie reçoit l'accès indépendant à l'espace
    • La Russie reçoit l'accès indépendant à l'espace
    • La Russie reçoit l'accès indépendant à l'espace
    • La Russie reçoit l'accès indépendant à l'espace
    • La Russie reçoit l'accès indépendant à l'espace
    • La Russie reçoit l'accès indépendant à l'espace
    © Press service of the Russian Defense Ministry

    La Russie a lancé avec succès sa nouvelle fusée lourde de classe Angara-5 depuis le cosmodrome de Plessetsk (nord-ouest de la Russie). Il s'agit d'une nouvelle génération de lanceurs construits autour d'un premier étage commun et dont le moteur utilise un mélange écologique de kérosène et d'oxygène liquide. Le lanceur peut embarquer une charge allant de 1,5 à 25 tonnes.

    Un événement important s'est produit dans la cosmonautique russe. La Russie est devenu le premier pays absolument indépendant dans le domaine spatial. Jusqu'à présent les fusées embarquant de grandes charges étaient lancées depuis le cosmodrome de Baïkonour. Après la dislocation de l'URSS ce site de lancement appartient au Kazakhstan. Moscou et Astana ont signé un accord de bail qui est en vigueur jusqu'à 2050. C'est pourquoi tous les lancements se produisent sous le contrôle d'un Etat souverain, bien qu'ami. Le lancement d'essai réussi de la fusée lourde Angara change cardinalement la situation, souligne le rédacteur en chef de la revue Novosti kosmonavtiki (les Nouvelles de la cosmonautique) et académicien de l'Académie russe de la cosmonautique Tsiolkovski Igor Marinine :

    « La fusée a décollé d'une façon idéale. La fusée est unique. Elle prendra la suite du lanceur Proton et pourra lancer sur une orbite géostationnaire des satellites non seulement depuis le cosmodrome de Baïkonour, comme le lanceur Proton, mais aussi depuis celui de Plessetsk dans le nord de la Russie. Cela veut dire que grâce à cette fusée nous avons reçu l'accès indépendant à l'espace avec la possibilité de mettre en orbite toutes les charges utiles nécessaires au ministère de la Défense. En outre l'Angara a des perspectives de développement. Un moteur à hydrogène est en train de création qui va augmenter davantage sa capacité de charge. Ce facteur et de nombreux autres attestent qu'il s'agit d'une nouvelle percée de la Russie dans le domaine spatial ».

    Le lanceur Angara est modulaire. Il ressemble à un jeu de construction ce qui permet de l'assembler avec un nombre différent de blocs d'accélératoin pour placer en orbite géostationnaire et circumterrestre des charges de classe différente. Un bloc pour une charge légère, trois pour une charge moyenne et cinq, pour une charge lourde de 25 tonnes. Ce caractère modulaire rend la fussée très efficace du point de vue économique.

    L'Angara est également unique de par ses propriétés écologiques. Ses moteurs n'utilisent pas des ergols toxiques, mais du kérosène et de l'oxygène en qualité de comburant.

    En été 2014, une version légère de l'Angara a été testée pour la première fois. A présent c'est une fusée lourde qui a été lancée ayant mis en orbite une maquette de cargaison de 2 tonnes. Le lancement d'un véritable appareil spatial par une Angara lourde est prévu pour 2016-2017. Entre-temps les ingénieurs se sont fixés un nouveau défi : transformer l'Angara en navette spatiale. Mais même sans cela la fusée-lanceur Angara est aujourd'hui hors de la concurrence.

    Lire aussi:

    La Russie commence la construction de sa nouvelle fusée lourde dernier cri Angara-A5
    Le premier lancement de la nouvelle fusée lourde russe Angara-A5M prévu pour 2021
    La Russie créera un lanceur spatial superlourd (Rogozine)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de photos