Ecoutez Radio Sputnik
    Premier tir du lanceur lourd russe Angara-A5

    Le lanceur lourd Angara réussit sa 1ère mise en orbite d'une charge utile

    © Photo. Russian Ministry of Defence
    Sci-tech
    URL courte
    0 16831

    Le lanceur lourd russe Angara, tiré mardi matin depuis le cosmodrome de Plessetsk (nord), a placé une maquette de charge utile sur une orbite géostationnaire, a annoncé un responsable de l'industrie spatiale russe.

    Le lanceur lourd russe Angara, tiré mardi matin depuis le cosmodrome de Plessetsk (nord), a placé une maquette de charge utile sur une orbite géostationnaire, a annoncé un responsable de l'industrie spatiale russe.

    "Selon nos données, la maquette et le bloc d'accélération Breeze-M ont bien reçu la commande de séparation", a indiqué le responsable.

    Le programme du vol ne prévoit pas la séparation réelle de la maquette de Breeze-M. Quand la charge utile atteindra l'orbite géostationnaire, les moteurs du bloc d'accélération seront mis en marche à quatre reprises pour placer la maquette sur l'orbite de rebut.

    La mise en service de la fusée lourde Angara permettra à la Russie de lancer des engins spatiaux de tous les types depuis son territoire national et d'avoir un accès indépendant à l'espace.

    Le premier tir d'un lanceur léger Angara transportant une maquette de charge utile a eu lieu en juillet dernier. Le deuxième étage de la fusée et la maquette ont atteint le polygone russe de Koura, au Kamtchatka.

    Le nom d'Angara (fleuve de Sibérie), désigne une famille de lanceurs modulaires dotés de moteurs à carburant écologique, un mélange de kérosène et d'oxygène. Les lanceurs Angara seront capables de placer des charges utiles de 1,4 t à 35 t sur des orbites basses.

    Lire aussi:

    Le premier lancement de la nouvelle fusée lourde russe Angara-A5M prévu pour 2021
    Courrier des lecteurs Ridha Essefi, 2009-11-19 18:52
    La Russie va se doter d’un lanceur spatial super-lourd
    Le cosmodrome russe de Plessetsk souffle ses 60 bougies! (vidéo)
    La 1ère navette spatiale russe de nouvelle génération verra le jour en 2021
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik