Sci-tech
URL courte
0 126
S'abonner

Les chercheurs russes et britanniques comptent construire un synchrotron compact dans la ville russe de Novossibirsk.

Les chercheurs britanniques du John Adams Institute for Accelerator Science (JAI) ont conçu une source de lumière synchrotron compacte et sont prêts à aider leurs collègues russes de construire un synchrotron en Russie, a annoncé jeudi à Novossibirsk le directeur du JAI, Andrei Seryi.

"Nous espérons que nos collègues de Novossibirsk et de l'Institut Kourtchatov de Moscou s'y intéresseront aussi et que nous réaliserons ce projet ensemble" d'ici cinq ans, a indiqué M.Seryi lors d'une table ronde russo-britannique consacrée au développement de nouveaux accélérateurs de particules.

"Nous estimons que ces sources de lumière seront plus petites et qu'elles exploiteront d'autres techniques d'accélération et de production de rayonnement. Nous souhaitons créer des sources de lumière synchrotron qu'on peut installer dans n'importe quelle université, leur taille variera entre 10 et 20 mètres", a ajouté le chercheur.

Selon lui, l'évolution des sources de lumière extrêmement brillante rappellera celle des ordinateurs, les nouveaux synchrotrons utiliseront l'accélération plasma qui permet d'obtenir un faisceau de lumière beaucoup plus petit. Des projets pilotes ont déjà été lancés à des fins médicales, a noté M.Seryi.

Le directeur adjoint de l'Institut russe de physique nucléaire, Guennadi Koulipanov, a confirmé l'intérêt des chercheurs russes pour les travaux de leurs collègues britanniques. Selon M.Koulipanov, l'Académie des sciences de Russie entend créer une source de lumière synchrotron de troisième génération à Novossibirsk. Le coût du projet est évalué entre 50 et 250 millions de dollars.

Les synchrotrons sont des outils incontournables pour explorer l'infiniment petit. Ils servent à mener des études fondamentales et appliquées dans différents domaines (physique, biologie, médecine et chimie). L'Institut Kourtchatov de Moscou et l'Institut russe de physique nucléaire possèdent des synchrotrons de première et deuxième génération. Au total, il existe une quarantaine de sources de lumière synchrotron dans le monde. Plus de dix autres synchrotrons sont en chantier.

Lire aussi:

Projet russo-argentin de synchrotron à protons pour l'Australie
Le Hamas dit avoir lancé des dizaines de roquettes vers Israël, des sirènes retentissent à Tel Aviv - images
Deux ex-espions du KGB et de la DGSE racontent: «Les Gafam sont le service de renseignement le plus puissant au monde»
Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
Tags:
synchrotron, Académie des sciences de Russie, John Adams Institute for Accelerator Science (JAI), Guénnadi Koulipanov, Andreï Seryi, Novossibirsk, Russie, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook