Ecoutez Radio Sputnik
    Le projet Mars One

    Finaliste de Mars One: personne ne partira pour la Planète rouge

    © Photo. Mars One - Human Settlement of Mars
    Sci-tech
    URL courte
    Exploration de Mars (87)
    0 293
    S'abonner

    Selon Joseph Roche, finaliste du projet Mars One prévoyant un voyage aller simple pour la Planète rouge, fait part de ses doutes concernant le sort du projet.

    Le projet Mars One, qui prévoit une expédition sans retour sur la Planète rouge, fait face à plusieurs problèmes mais personne n'en parle, a déclaré Joseph Roche, finaliste de Mars One, astrophysicien au Trinity College de Dublin et ancien chercheur à la NASA. 

    Selon M.Roche interviewé par le site Medium.com, les organisateurs incitent les candidats au vol vers Mars à financer la mission, ce qui est étrange pour un projet de plusieurs milliards de dollars. "Quand vous rejoignez Mars One Community en tant que candidat à la mission spatiale (…), ils commencent à vous attribuer des points. Vous recevez des points à la chaque étape de la sélection et le seul moyen d'obtenir des points supplémentaires est d'acheter des produits signés Mars One ou bien de leur verser des fonds", a précisé M.Roche. Les candidats sont également invités à promouvoir le projet dans les médias en accordant des interviews. "Les dix candidats les plus prometteurs sont les gens qui ont attiré le plus d'argent à Mars One", a noté M.Roche. 

    Selon lui, les méthodes de sélection des futurs membres d'équipage ne sont pas conformes aux normes strictes de sélection des astronautes par la NASA. M.Roche n'a jamais pu s'entretenir avec une personne directement liée avec Mars One et estime que les organisateurs n'ont pas assez de données pour évaluer l'aptitude des futurs Martiens à participer au vol. 

    Des médias affirment toujours que Mars One a reçu plus de 200.000 demandes de participation, mais en réalité seules 2.761 personnes ont souhaité aller vivre sur Mars.

    Il y a également d'autres questions dont les médias ne parlent pas. La compagnie de télévision Endemol, à qui Mars One pourrait rapporter près de 6 milliards de dollars, s'est retirée du projet. En février dernier, le prix Nobel Gerard t'Hoof, présenté comme conseiller de Mars One, a déclaré qu'il faudrait attendre 100 ans pour effectuer la mission vers Mars et non 10 ans comme annoncé auparavant. 

    Les organisateurs de Mars One refusent de commenter ces informations. 

    Les faits montrent que Mars One n'a pas d'argent, n'a pas de contrats avec des sociétés aérospatiales privées qui créent des technologies pour les missions spatiales lointaines, qu'il n'a pas de partenaires à la télévision et parmi les grandes sociétés capables de financer le projet. Mars One n'envisage pas d'ouvrir un centre d'entraînement des candidats. Les candidats n'ont été interviewés que par une seule personne via Skype. 

    "Le vrai cauchemar est que les gens continuent de verser des fonds et de croire à ce projet qui est voué à l'échec. Les gens ne croiront plus à la NASA et aux scientifiques", a conclu M.Roche.

    Dossier:
    Exploration de Mars (87)

    Lire aussi:

    "Je ne sais même pas combien de temps nous survivrons sur Mars"
    Voyage sur Mars : 1 058 personnes sélectionnées
    Mars One: 200.000 volontaires pour vivre sur la Planète rouge
    Cinq questions à ceux qui enverront des gens sur Mars en "aller simple"
    Tags:
    espace, Mars One, NASA, Joseph Roche, Mars
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik