Ecoutez Radio Sputnik
    Vue du trajectographe externe du détecteur CMS dans une salle propre

    La remise en marche du Grand collisionneur de hadrons reportée

    © Photo. CERN / Maximilien Brice
    Sci-tech
    URL courte
    0 102
    S'abonner

    Le Grand collisionneur de hadrons censé révéler les mystères de la Création n'a pas été remis en marche à la date prévue en raison d'un court-circuit dans un réseau électrique.

    Les chercheurs du Centre européen de recherche nucléaire (CERN) ont reporté la remise en marché du Grand collisionneur de hadrons (LHC) suite à un court-circuit dans le système d'alimentation d'un des principaux aimants, a annoncé le CERN dans un communiqué.  

    Selon le document, le retard peut prendre quelques jours à plusieurs mois.  

    Oleg Fedine, chef d'un groupe de recherche à l'Institut de physique nucléaire de Saint-Pétersbourg, a évoqué dans une interview à Sputnik les tests effectués préalablement à la remise en marche du LHC et les expériences qu'il est prévu de réaliser à l'aide de cet appareil.  

    "Le 7 mars,  les premiers protons ont été injectés avec un maximum de précaution dans l'anneau du Grand collisionneur de hadrons. Un faisceau de protons de très basse énergie n'a été introduit que dans trois des huit secteurs du collisionneur et non dans l'ensemble de l'anneau", a indiqué le chercheur.  

    "Des collisions de protons doivent débuter vers la mi-mai, permettant aux physiciens de procéder à une collecte de données. Les scientifiques envisagent de poursuivre l'étude du boson de Higgs découvert en 2012 et de rechercher des phénomènes qui ne rentrent pas dans le modèle standard de la physique des particules", a précisé Oleg Fedine. 

    Selon lui, il est également prévu de rechercher les partenaires supersymétriques des particules élémentaires, ainsi que les particules de la "matière noire" et de nouveaux bosons de calibrage. 

    Les premiers résultats des recherches seront sans doute présentés début septembre 2015 lors de la conférence internationale LHCP (Large Hadron Collider Physics) à Saint-Pétersbourg.  

    Le Grand collisionneur de hadrons fonctionnera jusqu'à l'automne 2017 avant d'être arrêté pendant deux ans en vue d'une modernisation.

    Lire aussi:

    Grand collisionneur de hadrons: un nouveau record (CERN)
    Grand collisionneur de hadrons: le premier quark beauté intercepté
    Grand collisionneur de hadrons: premières collisions de protons à 7 TeV (CERN)
    Grand collisionneur de hadrons: un niveau d'énergie sans précédent (CERN)
    Tags:
    science, Grand collisionneur de hadrons (LHC), Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik