Ecoutez Radio Sputnik
    Lanceur Soyouz-ST

    Un lanceur russe met en orbite deux satellites européens Galileo

    © Photo. Twitter/ Roscosmos
    Sci-tech
    URL courte
    0 393

    La Russie a réalisé sa partie du programme de mise en orbite de satellites de navigation européens Galileo.

    Le lanceur russe Soyouz-ST tiré depuis le site spatial de Kourou, en Guyane française, a placé en orbite deux satellites de navigation européens Galileo FOC M2, a annoncé l'Agence fédérale spatiale russe (Roskosmos).

    "La Russie a ainsi réalisé sa partie du programme de mise en orbite de quatre satellites étrangers. Les satellites ont été remis au client", a indiqué un représentant de Roskosmos à RIA Novosti. 

    Le lanceur Soyouz-ST doté d'un bloc d'accélération Fregat-MT a décollé vendredi, à 20h46 UTC, depuis Kourou. Il a emporté deux satellites Galileo FOC M2, d'un poids de 714,6 kg et de 713,2 kg, conçus par la société française EADS Astrium pour l'Agence spatiale européenne (ESA). 

    Selon l'ESA, les 7e et 8e satellites du projet Galileo ont été baptisés Adam et Anastasia.

    Il y a sept mois, le 22 août 2014, un tir raté a entraîné un retard pour le programme Galileo concurrent du GPS américain. Les 5e et 6e satellites Galileo n'ont pas atteint leur orbite de destination.  

    La constellation Galileo comptera, d'ici à 2020, trente satellites, soit six appareils de plus que le GPS. Les concepteurs du projet Galileo affirment qu'il assurera une plus grande précision que le GPS américain et permettra de garantir l'indépendance de l'Europe vis-à-vis du GPS, du GLONASS russe ou du Beidou/Compass chinois.

    Soyouz-ST est adapté aux exigences du centre spatial guyanais en termes de sécurité, de système de télémétrie et de conditions d'exploitation. 

    Lire aussi:

    Kourou: tir d'un Soyouz russe avec 2 satellites européens Galileo
    Galileo: deux nouveaux satellites européens mis en orbite
    Lancement d'une fusée Soyouz avec le premier satellite du nouveau système européen Galileo
    Tags:
    Centre spatial guyanais à Kourou, Fregat-MT, Galileo, Soyouz-ST, Holding spatial russe Roscosmos
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik