Ecoutez Radio Sputnik
    Viasseau Soyous

    La Russie suspend le lancement des fusées Soyouz

    © AP Photo / Dmitry Lovetsky
    Sci-tech
    URL courte
    0 1911
    S'abonner

    Le Centre de contrôle russe a identifié mardi les raisons de l'échec du lancement du cargo spatial Progress. Le vaisseau s'est positionné au-dessus de l'orbite estimée et continue son vol en rotation incontrôlée.

    Cette décision est liée aux problèmes du cargo Progress, qui n'a pas pu s'amarrer à la Station spatiale internationale (ISS).

    Selon les sources de l'agence Rossiya Segodnya dans l'industrie spatiale, le lancement du vaisseau Soyouz depuis le cosmodrome de Plessetsk prévu pour la mi-mai sera probablement déplacé. L'envoi d'un nouvel équipage vers l'ISS pourrait également être différé pour un certain temps.

    Les experts craignent que des problèmes puissent surgir pendant le vol du vaisseau spatial habité Soyouz, pour l'instant le seul appareil capable de transporter les équipages en orbite basse.

    Le Centre de contrôle russe a identifié mardi les raisons de l'échec du lancement du vaisseau Progress. L'analyse des paramètres de l'orbite a démontré que les deux premiers étages du lanceur Soyouz avaient fonctionné normalement, mais qu'une défaillance était survenue avec le troisième étage. Par conséquent, le vaisseau s'est positionné au-dessus de l'orbite estimée. La dernière tentative d'établir un contact avec le Progress a échoué mercredi matin. Le cargo continue son vol en rotation incontrôlée.

    "Il ne sera probablement plus possible d'établir un contact normal avec le Progress, et le cargo pourra donc bientôt passer dans la catégorie des débris spatiaux menaçant la sécurité. L'amarrage à l'ISS n'aura pas lieu",  a déclaré une source de l'industrie spatiale russe.

    Le cargo devrait continuer à pivoter de manière incontrôlable pendant une semaine avant de commencer à descendre et chuter. Cependant, l'endroit exact de son entrée dans l'atmosphère n'est pas connu pour l'instant.

    Rappelons que les difficultés du vaisseau lancé depuis le cosmodrome Baïkonour, au Kazakhstan, ont été détectées quand, après la première orbite autour de la planète, les données télémétriques n'étaient transmises que partiellement. Au début, les experts ont expliqué la défaillance par le fait que les deux antennes du système "Kurs" ne se seraient pas ouvertes et que le fonctionnement du moteur du troisième étage du lanceur aurait été incorrect. Le centre de contrôle a cinq fois essayé de corriger l'orbite du cargo, envoyé des commandes pour le déploiement des antennes et pour l'allumage des moteurs. Mais aucune des tentatives n'a réussi.

    Le cargo spatial Progress devait livrer à l'ISS plus de 2,5 tonnes de fret, dont 500 kg de carburant, 50 kg d'air, 420 kg d'eau, des ballons d'oxygène, des équipements et des matériaux pour la recherche scientifique.

    En orbite près du Progress M-27M, l'aviation américaine a détecté 44 fragments dont l'origine reste inconnue, rapporte Satnews.com qui se réfère au lieutenant-général Jay Raymond, commandant du Centre d'opérations spatiales de la base américaine de Vandenberg en Californie.

    L'aviation américaine n'a pas pu identifier les fragments mais ils pourraient bien être ceux du troisième étage du lanceur Soyouz-2.1a ou du vaisseau Progress M-27M.

    "Nous suivrons l'évolution de la situation et travaillerons avec notre gouvernement et nos partenaires internationaux et industriels afin d'assurer la sécurité des astronautes qui se trouvent à bord de la Station spatiale internationale", a dit le lieutenant-général.

    Lire aussi:

    La Russie crée une patrouille spatiale internationale
    La Russie livrera 13 fusées Soyouz à Arianespace
    Une femme enceinte affronte un «énorme» aigle qui attaque son chien
    Un requin tente de pénétrer dans une cage de plongeurs et trouve la mort – vidéo
    Tags:
    espace, Soyouz (fusée), Progress (cargo), Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik