Sci-tech
URL courte
0 67
S'abonner

Esther Duflo a utilisé des méthodes innovantes pour évaluer l'efficacité de la politique visant à éradiquer les inégalités économiques et sociales, surtout en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

L'économiste franco-américaine Esther Duflo, qui travaille depuis plus de dix ans sur une méthode d'étude de la pauvreté, a remporté mercredi le prix Princesse des Asturies 2015 des Sciences sociales, l'un des plus prestigieux en Espagne.

"Le jury a décidé de décerner le prix Princesse des Asturies des Sciences sociales à l'économiste franco-américaine Esther Duflo pour sa contribution innovante et décisive aux politiques de lutte contre la pauvreté", a indiqué la Fondation Princesse des Asturies dans un communiqué publié à Oviedo, dans le nord de l'Espagne.

Mme "Duflo a utilisé des méthodes innovantes pour évaluer l'efficacité de la politique visant à éradiquer les inégalités économiques et sociales, surtout en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Les résultats de ses recherches ont profondément rénové les stratégies dans les domaines de l'éducation, de la santé, de la microfinance et de l'emploi. Elle est cofondatrice et codirectrice du Laboratoire de recherche Abdul Latif Jameel sur la lutte contre la pauvreté au Massachusetts Institute of Technology (MIT)", a ajouté la fondation expliquant son choix.

La cérémonie de remise des prix aura lieu en octobre à Oviedo. A cette occasion, Esther Duflo, le réalisateur américain Francis Ford Coppola (primé dans la catégorie des Arts) et les six autres lauréats dont les noms seront annoncés plus tard, se verront remettre un chèque de 50.000 euros et une sculpture de Juan Miró.

La Fondation Princesse des Asturies décerne au total huit prix, en Sciences sociales, Communication et Humanités, Recherche scientifique et technique, Lettres, Arts, Sports, Concorde et les Arts.

Lire aussi:

Le Nobel d'économie attribué au Français Jean Tirole
Le Nobel de littérature attribué à Patrick Modiano
Deux ex-espions du KGB et de la DGSE racontent: «Les Gafam sont le service de renseignement le plus puissant au monde»
Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
Tags:
prix Princesse des Asturies 2015, Massachusetts Institute of Technology (MIT), Francis Ford Coppola, Esther Duflo, Oviedo, Principauté des Asturies, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook