Ecoutez Radio Sputnik
    Réacteur nucléaire

    Nucléaire: la Chine bientôt dans le Top-3

    © Sputnik . Alexei Danichev
    Sci-tech
    URL courte
    0 203
    S'abonner

    Gueorgui Tikhomirov, expert de l'Université nationale de recherche nucléaire auprès de l'Institut d'ingénierie physique de Moscou, affirme que la Chine fera bientôt partie des leaders de l'énergie nucléaire mondiale.

    L'un des plus grands forums nucléaires internationaux, Atomexpo 2015, vient d'ouvrir ses portes à Moscou. Des représentants d'organisations internationales, gouvernementales et publiques, des compagnies russes et étrangères et les meilleurs experts de l'industrie nucléaire sont réunis dans la capitale russe pour une exposition spécialisée et un congrès sur le thème de "L'énergie nucléaire — une impulsion pour le développement socioéconomique".

    "Chaque pays choisit son chemin vers l'avenir de l'énergie nucléaire. Certains construisent et continueront de construire, parce qu'ils croient en cette technologie et pensent ne pas avoir d'autres ressources d'énergie. Par exemple la Chine qui, j'en suis convaincu, fera bientôt partie des trois leaders de l'énergie nucléaire. Et elle pourrait même passer deuxième, voire première dans quelques années. Parce que Pékin a des plans très ambitieux pour la construction de réacteurs nucléaires", explique Gueorgui Tikhomirov, doyen de la faculté physico-technique affiliée à l'Université nationale de recherche nucléaire de l'Institut d'ingénierie physique de Moscou.

    "La Russie fait partie des pays qui croient en l'énergie nucléaire et qui, tout en la développant sur son territoire, cherche aussi à exporter ses technologies nucléaires, ce qui est positif d'un point de vue économique", ajoute Gueorgui Tikhomirov.

    Lire aussi:

    Le "chantier du siècle" avance dans le sud de la France
    L'Inde octroie 617 millions USD à la création du réacteur thermonucléaire ITER
    Tags:
    nucléaire, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik