Ecoutez Radio Sputnik
    Boeing MH370: un choc avec la surface de l'océan presque à angle droit

    Disparition du Boeing MH370: l'hypothèse scientifique

    © asergeev.com
    Sci-tech
    URL courte
    Boeing malaisien disparu (25)
    317849830

    L'avion disparu en mars 2014 dans le sud de l'océan Indien sans laisser de traces aurait pu disparaître après un choc avec la surface de l'océan presque à angle droit, déclarent des mathématiciens dans un article publié dans le journal Notices of the American Mathematical Society.

    Boeing MH370: chute de l'avion dans l'eau
    Boeing MH370: chute de l'avion dans l'eau

    "Ce qui s'est passé avec le MH370 et ses passagers restera sans doute un mystère jusqu'à ce qu'un jour quelqu'un découvre la boîte noire de l'avion et la décode. Notre expertise révèle que le Boeing est probablement tombé dans l'océan en piqué", déclare Goong Chen de l'Université du Texas A&M à Doha (Qatar).

    Chen et ses collègues, dont le mathématicien russo-qatari Alexeï Sergueïev, sont arrivés à cette conclusion en essayant de simuler la chute de l'avion MH370 à l'aide des superordinateurs EOS et RAAD au Texas et au Qatar.

    Selon les explications des chercheurs, la chute d'un objet dans l'eau à une grande vitesse et selon un certain angle s'accompagne de deux phénomènes que nous ne remarquons normalement pas — une "bulle" d'air autour de l'objet en chute qui l'accompagne sous l'eau, et une sorte de "bosse" d'eau très condensée qui évolue avec l'objet qui coule.

    Suite à ces deux phénomènes, comme l'ont démontré les simulations de Chen et de ses collègues, l'avion ne coulera pas immédiatement, et une partie de ses débris, du carburant et des liquides techniques restera à la surface. Un tel scénario se produira selon presque tous les angles d'entrée de l'avion dans l'eau et à plusieurs vitesses, ce qui incite les chercheurs à penser que le MH370 a pu tomber dans l'océan en fort piqué.

    Les calculs répétés des superordinateurs ont confirmé qu'un tel scénario conduisait à des conséquences potentiellement identiques au scénario du MH370: l'avion aurait pu couler dans les eaux de l'océan Indien en ne laissant aucune trace, et son fuselage rester pratiquement intact — pendant la chute, seules les ailes se seraient brisées mais, ayant une grande masse, elle auraient vite coulé au fond de l'océan.

    Selon les chercheurs, les traces de l'avion auraient dû rester à la surface de l'océan Indien, même si les pilotes avaient accompli un miracle et fait atterrir l'avion sur la surface de l'eau, sur le modèle du "Miracle de l'Hudson" en 2009. Le commandant du bord 1549 de la compagnie US Airways avait réussi à faire un atterrissage d'urgence de l'Airbus 320 dans la baie d'Hudson, après que des oiseaux ont heurté les réacteurs de l'avion.

    Boeing MH370: chute de l'avion dans l'eau
    Malaysia Airlines Flight MH370: Water Entry of an Airliner

    Même si les pilotes du MH370 avaient réussi à répéter ce tour, les vagues géantes dans les eaux libres de l'océan Indien auraient détruit l'avion et laissé des traces de cette catastrophe sous forme de taches de carburant et de débris, ce qui n'a pas eu lieu. Le piqué reste donc la seule explication plausible de cette catastrophe.

    Comment le MH370 a-t-il pu se retrouver dans une situation pareille? Les mathématiciens proposent plusieurs explications. Premièrement, le pilote automatique aurait pu tomber en panne, ce qui conduit habituellement à un piqué. Deuxièmement, compte tenu de la catastrophe récente du vol 9525 de la compagnie Germanwings, on ne peut pas exclure la possibilité que le commandant et son co-pilote aient pu commettre un suicide. La troisième hypothèse est un accident du système d'alimentation en carburant des réacteurs.

    Le Boeing 777-200 de la compagnie aérienne Malaysia Airlines, effectuant le vol MH370 de Kuala Lumpur à Pékin avec 227 passagers et 12 membres d'équipage à bord, a disparu des écrans radars dans la nuit du 8 mars 2014. Le Premier ministre malaisien Najib Razak a déclaré le 24 mars que, selon l'analyse des données satellites, l'aéronef était tombé dans le sud de l'océan Indien, ne laissant probablement aucun survivant.

    Contenu réalisé à partir d'informations émanant de sources ouvertes

    Dossier:
    Boeing malaisien disparu (25)

    Lire aussi:

    Demain, les avions ne pourront plus disparaître
    Boeing disparu: 122 débris repérés sur des images satellite
    Le Boeing malaisien disparu aurait atteint le détroit de Malacca (médias)
    Disparition inexpliquée d'un Boeing en Malaisie
    Tags:
    MH370, Malaysia Airlines, Alexeï Sergueïev, Goong Chen, Qatar
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik