Ecoutez Radio Sputnik
    La carte du monde d'Henricus Martellus

    Des scientifiques déchiffrent la carte de Christophe Colomb

    © Wikipedia/ Heinrich Hammer - Yale Library Archives
    Sci-tech
    URL courte
    1130

    Grâce à l'imagerie multispectrale, les scientifiques américains ont reconstitué les tracés des continents et les inscriptions figurant sur la carte du monde d'Henricus Martellus.

    Selon plusieurs historiens, c'est cette carte, rédigée à Florence en 1491, qu'étudiait Christophe Colomb en se préparant pour son voyage en Inde. Le résultat des travaux est disponible sur le site web de l'Université de Yale.

    La carte de Martellus a été offerte à l'Université en 1962 mais elle s'est tellement usée en cinq siècles, que les chercheurs n'arrivaient plus à lire une seule inscription. En 2014, les cartographes et les experts en traitement d'image ont commencé à étudier le document et l'ont photographié en 12 couleurs différentes, y compris dans des fréquences qui dépassent le spectre visible.

    Avant tout, les scientifiques ont vérifié que Colomb avait vraiment travaillé avec la carte de Martellus. Les notes de Ferdinand (le fils du célèbre navigateur) indiquent que Colomb cherchait le Japon exactement là où le cartographe allemand l'avait placé: à une grande distance de la côte asiatique. "Le Japon n'était représenté sur aucune autre carte du XVe siècle", signale le directeur de la recherche Chet Van Duzer.

    Sur les nouvelles images, les chercheurs ont également pu lire des notes sur les peuples du monde: par exemple, l'Asie du Sud, selon Martellus, était peuplée par les "Panotii" qui avaient les oreilles tellement larges qu'ils pouvaient s'en recouvrir dans leur sommeil. Il s'est avéré que le cartographe puisait ses informations sur l'Asie dans l'édition manuscrite du livre de Marco Polo.

    En outre, les scientifiques ont appris que Martellus avait dessiné les contours de l'Afrique d'après les descriptions des Africains eux-mêmes: il se basait sur la carte Egyptus Novelo, qui dessinée avec la participation des délégués éthiopiens au Concile de Florence (1438-1445).

    Finalement, les nouvelles images ont également aidé les chercheurs à comprendre que l'œuvre de Martellus avait servi de source principale pour Martin Waldseemüller — l'auteur de la carte la plus ancienne (1507) qui comporte le nom d'"Amérique": plusieurs inscriptions sur les deux cartes sont identiques.

    Contenu réalisé à partir d'informations émanant de sources ouvertes

    Lire aussi:

    La duchesse d'Albe: l'aristocrate espagnole est morte
    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    histoire, Chet Van Duzer, Marco Polo, Martin Waldseemüller, Henricus Martellus, Christophe Colomb, Inde, Florence
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik