Ecoutez Radio Sputnik
    Goutte de sang

    Dépister le cancer en trois minutes: des chercheurs japonais relèvent le défi

    © Flickr/ Mattia Belletti
    Sci-tech
    URL courte
    3161
    S'abonner

    Une équipe de chercheurs japonais a conçu une technologie permettant de dépister à partir d'une goutte de sang une maladie cancéreuse au stade précoce.

    "Cette technologie permet de dépister à partir d'une seule goutte de sang la présence d'une tumeur maligne, mais aussi de découvrir au stade précoce un cancer de l'estomac, du côlon et du pancréas en seulement trois minutes. Il s'agit d'une technologie unique au monde", explique Katsuyuki Hasegawa de la société MYTECH, qui a conçu cette nouvelle technologie en collaboration avec l'hôpital de Koto Toyosu rattaché à l'université Showa de Tokyo.

    Cette nouvelle méthode était en cours d'élaboration depuis 2013 par un groupe de chercheurs de l'hôpital et de la société MYTECH, spécialisée dans les recherches sur les analyses médicales de haute précision.

    Cette dernière a conçu une plaque de métal d'une composition particulière et quand une goutte de sang d'un patient présentant une tumeur maligne y est versée puis placée sous un rayonnement ultraviolet, elle commence à briller, alors qu'une goutte de sang d'un individu ayant une tumeur bénigne n'émet pas de lumière.

    "C'est absolument nouveau. Ce procédé est simple d'utilisation et peut être exploité dès demain dans n'importe quel hôpital", explique Katsuyuki Hasegawa.

    Les chercheurs de cette société spécialisée dans la production d'équipements médicaux de haute précision ont également conçu un moyen de dépister le cancer de l'estomac, du côlon et du pancréas. Une année suffirait pour commencer à l'utiliser dans un environnement clinique. "Pour cela il faut créer une base de données à partir des images obtenues, qui sont différentes en fonction du type de maladie cancérologique", déclare Katsuyuki Hasegawa.

    Les expériences menées avec la participation de 20 patients atteints du cancer et des patients présentant des tumeurs bénignes ont révélé la capacité qu'avait cette nouvelle technologie d'identifier de manière infaillible une maladie cancéreuse en trois minutes. Les chercheurs espèrent que dans un an déjà, ils pourront procéder aux premiers essais cliniques.

    Contenu réalisé à partir d'informations émanant de sources ouvertes

    Lire aussi:

    Cancer: vers un droit à l’oubli pour les anciens malades
    La caféine, panacée contre le cancer de la peau?
    Tags:
    santé, cancer, Showa University, Mytech, Katsuyuki Hasegawa, Tokyo, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik