Sci-tech
URL courte
4191
S'abonner

Le projet NAMDIATREAM (Nanotechnological Toolkits for Multi-Modal Disease Diagnostics and Treatment Monitoring) a été récompensé au titre de meilleur projet européen dans la catégorie "Les nanotechnologies, les matériaux avancés, les procédés de fabrication". Plus de 1 000 projets étaient en lice.

La plus haute note a été attribuée au projet NAMDIATREAM lors de la 7e conférence du forum sur les nanotechnologies et les matériaux avancés, EuroNanoForum 2015, où participaient plus de 1 200 délégués.

Cette décision a été annoncée par Clara de la Torre, directrice des technologies clés génériques de la Direction générale de la recherche et de l'innovation à la Commission européenne.

Le projet NAMDIATREAM est consacré à l'élaboration de méthodes novatrices pour diagnostiquer les marqueurs de plusieurs types de cancer, qui représentent globalement plus de 4,5 millions de nouveaux cas par an.

NAMDIATREAM
NAMDIATREAM
NAMDIATREAM

"Le paramètre le plus important dans l'évaluation des projets était la maturation des technologies clés génériques (KET) créées, c'est-à-dire des technologies qui permettent l'accélération du développement économique des pays participant au projet à court terme. Quatre plateformes technologiques conçues dans le cadre du projet NAMDIATREAM ont créé une large gamme de KET, ce qui a assuré la victoire du projet au concours", explique le professeur Igor Nabiev du Laboratoire de Recherche en Nanosciences (LRN) de l'Université de Reims Champagne-Ardenne.

Les technologies multidisciplinaires de NAMDIATREAM sont basées sur de nouvelles approches nanotechnologiques permettant de procéder à un dépistage sur plusieurs paramètres de biomarqueurs indiquant l'apparition d'une tumeur à un stade très précoce.

NAMDIATREAM réunit 22 partenaires d'Irlande, d'Espagne, d'Autriche, d'Allemagne, de France, d'Italie, de Belgique, de Grande-Bretagne et de Suisse, dont deux multinationales (Nikon et Becton Dickinson) et sept sociétés du secteur des hautes technologies.

La principale plateforme technologique du projet Nanocristaux semiconducteurs est dirigée par le professeur Igor Nabiev du Laboratoire de Recherche en Nanosciences (LRN) de l'Université de Reims Champagne-Ardenne.

L'un des maillons clés de ce projet d'envergure est la plateforme technologique européenne Nanocristaux semiconducteurs dirigée par le professeur Igor Nabiev du Laboratoire de Recherche en Nanosciences (LRN) de l'Université de Reims Champagne-Ardenne. Six partenaires européens y participent. Le LRN est un membre associé de cette plateforme technologique. 

Contenu réalisé à partir d'informations émanant de sources ouvertes

Lire aussi:

Cancer: un traitement russe de nouvelle génération testé d’ici 2 à 3 ans
Héritage de l'Otan: la Serbie première en Europe pour le nombre de cancéreux
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Coronavirus: Paris n’est pas assez préparé, selon Agnès Buzyn
Tags:
nanotechnologies, NAMDIATREAM
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook