Sci-tech
URL courte
0 161
S'abonner

La Russie projette d’accomplir, d’ici 2020, un programme expérimental simulant sur Terre une mission vers la planète Mars.

L’Institut biomédical de l'Académie russe des sciences (IMBP RAN) relancerait un projet analogique à l'expérience Mars-500, commencée en juin 2010. Des spationautes russes, américains, européens, japonais parmi d’autres devraient y prendre part.

En 2010, l’expérience Mars-500, qui avait reçu une forte contribution de la part de l'Agence spatiale européenne, consistait à enfermer un équipage de six personnes, trois Russes, un Chinois et deux Européens, dans un simulateur spatial pour 520 jours.

Mars-500: première sortie virtuelle sur la Planète rouge

Pour les chercheurs qui surveillaient l’expérience, l’objectif était de voir si "cohabiter avec les mêmes personnes pendant une durée aussi longue pouvait être une source de tensions et de stress, et mener à un état dépressif". L’expérience s’est révélée positive. Les six participants sont ressortis "heureux" de leur confinement et malgré quelques "tensions inévitables, aucune ne s’est installée dans une durée trop longue qui aurait été préjudiciable au bon fonctionnement du groupe".

D’après le journal Izvestia, l’IMBP a déjà signé un accord sur la création de nouveaux scénarios pour des expériences avec l’entreprise américaine Wyle, un partenaire de la Nasa.

Les scientifiques de l’institut espèrent que des astronautes de différents pays et de différents sexes participeront aux expériences qui se dérouleraient tous les ans à partir de 2016 et jusqu’à 2020. Les expériences d’isolement simuleront des voyages de 4, 8 et 12 mois ou plus, a précisé le directeur de l’IMBP, Igor Ouchakov.

Lire aussi:

Mars 500: six volontaires ont passé 520 jours en confinement
Mission martienne simulée russe Mars-500
Mars 500: un rover martien testé à Moscou
Mission martienne simulée russe Mars-500
Tags:
Mars-500, NASA, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook