Sci-tech
URL courte
6545
S'abonner

"Si vous tombez dans un trou noir, n’abandonnez pas. Il y a une sortie", a expliqué le professeur Stephen Hawking.

Le célèbre physicien britannique Stephen Hawking a proposé une nouvelle théorie sur l'existence et de fonctionnement des trous noirs mardi à l’université de Stockholm. Selon lui, ces derniers pourraient constituer un passage vers des univers parallèles, rapporte The Independent.

D'après cette théorie, les trous noirs ne détruisent pas les données d'un objet qui y tombe, mais constituent plutôt un "dépôt" de ces informations. Toutefois, il estime qu'elles n'entrent pas dans le trou.

"Je postule que les données (les objets, ndlr) ne sont pas stockées à l’intérieur du trou noir comme on le pensait, mais à sa périphérie", a-t-il indiqué.

Ainsi, d'après lui, les trous noirs constituent une sorte de passage vers un autre univers.

"L'existence de théories alternatives sur les trous noirs suppose que cela peut être possible. Le trou devrait être large et s’il tournait, il pourrait y avoir un passage vers un autre univers. Mais il serait impossible de revenir dans notre univers", a annoncé le physicien, "donc même si je suis passionné par les voyages dans l’espace, je n’essayerais pas ça", plaisante-t-il.

Cette nouvelle théorie est aussi une tentative du professeur de trouver la réponse au paradoxe de l'information, qui préoccupe de nombreux chercheurs et spécialistes depuis des dizaines d'années.

Lire aussi:

Un trou noir se manifeste dans les profondeurs de l'espace
Les astrophysiciens découvrent un trou noir “monstrueux”
Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Tags:
trou noir, Stephen Hawking, Stockholm
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook