Ecoutez Radio Sputnik
    Titan et Saturne

    De la vie sur Titan?

    © AP Photo/ NASA
    Sci-tech
    URL courte
    5122

    Un groupe de chercheurs allemands et américains de l’Université de Washington ne nie pas la possibilité que de gigantesques êtres vivants évoluent sur Titan, rapporte la revue américaine Life.

    En s'appuyant sur l'exemple de plusieurs animaux terrestres vivant dans des conditions extrêmes, les planétologues ont analysé les propriétés chimiques et physiques du milieu où des formes de vie extraterrestre auraient pu évoluer. Selon les scientifiques, de tels organismes animaux devraient posséder des organes spécifiques afin de s'adapter à des conditions de vie plus hostiles que celles de la Terre.

    Les planétologues ont examiné des formes de vie qui seraient capables de vivre à la surface de corps célestes tels que Mars et Titan, le plus grand des satellites de Saturne. D'après les chercheurs, le liquide intracellulaire des organismes martiens devrait contenir du peroxyde d'hydrogène, tandis que le métabolisme des êtres habitant sur Titan serait basé sur les hydrocarbures.

    Soutenus par le Conseil européen de la recherche (CER), les scientifiques se sont largement inspirés des découvertes récentes de deux exoplanètes par le télescope Kepler, et étaient motivés par la nécessité d'évaluer les conditions ambiantes où la vie extraterrestre pourrait apparaître.

    "Si vous ne considérez pas toutes les formes possibles sous lesquelles la vie peut exister, vous ne saurez jamais où il faudra en chercher des traces", a remarqué Dirk Schulze-Makuch, chercheur de l'Université de Washington.

    Les scientifiques n'affirment pas avoir trouvé des organismes extraterrestres sur Mars et Titan, mais ils ne rejettent cependant pas cette hypothèse étant donné que leur existence ne va pas à l'encontre des lois physiques et chimiques, a fait remarquer M.Schulze-Makuch.

    Selon les scientifiques, la Planète rouge pourrait abriter des formes de vie très proches de celles de la Terre, alors que les animaux de Titan devraient s'adapter à un environnement plus hostile: la température de surface du satellite de Saturne est évaluée à —180°C et son atmosphère ne contient presque pas d'eau liquide et de dioxyde de carbone.

    Faute d'eau, les lacs de Titan sont composés de méthane et d'éthane à l'état liquide. Ainsi la surface du corps céleste est-elle exposée à des pluies d'hydrocarbures liquides.

    La composition actuelle de l'atmosphère de Titan semble assez proche de l'hypothèse émise concernant l'atmosphère primitive de la Terre, c'est-à-dire telle qu'elle était sur notre planète avant que les premiers organismes vivants ne commencent à libérer de l'oxygène. La présence au sein de l'atmosphère de Titan de molécules organiques complexes identiques à celles qui pourraient être à l'origine de l'apparition de la vie sur Terre fait de Titan un objet d'étude très intéressant pour les exobiologistes.

    Malgré ces possibilités, l'analogie avec la Terre est inexacte. À une telle distance du Soleil, Titan est glaciale (effet accru par l'anti-effet de serre de sa couverture nuageuse) et son atmosphère est dépourvue de dioxyde de carbone, qui est gelé dans le sol et mélangé à la glace. Par contre, le méthane peut provoquer un effet de serre, mais seulement sur les bandes spectrales du rayonnement thermique émis à ces températures très basses. Du fait de ces contraintes, le sujet de la vie sur Titan peut sans doute mieux être décrit comme une expérience permettant de tester les théories sur les conditions préexistantes nécessaires au développement de la vie sur Terre. Même si la vie n'y existe pas, les conditions prébiotiques de l'environnement de Titan et la possible présence de chimie organique, restent d'un grand intérêt dans la compréhension de l'histoire primitive de la biosphère terrestre.

    Lire aussi:

    ISS: les astronautes mangent la première laitue extraterrestre
    Stephen Hawking va rechercher une intelligence extraterrestre
    Une vie extraterrestre serait présente sur une comète
    Tags:
    science, composition de l'atmosphère, astronomie, espace, vie, espèces biologiques, extraterrestres, Université de Washington, Dirk Schulze-Makuch, Saturne, Titan (lune de Saturne), Mars
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik