Sci-tech
URL courte
1124
S'abonner

Un groupe de chercheurs américains de l'université du Michigan ont inventé un matériau à base de liquide réactif capable de se réparer après avoir été endommagé, écrit le magazine New Scientist.

Selon les scientifiques, l'autoréparation du matériau est due à sa composition chimique: insérée entre deux lamelles de polymère, une fine couche de tributylborane se solidifie presque instantanément après avoir réagi avec l'oxygène, ce qui permet de "rapiécer" un trou en quelques secondes.

Afin de mettre en évidence les propriétés uniques de leur invention, les chercheurs ont tourné une vidéo où une plaque réalisée dans le matériau composite en question, endommagée par une balle de fusil à pompe, se répare en moins d'une minute.

Cette invention serait inspirée par le film "Terminator 2: Le Jugement dernier", dont le héros était un robot en métal autoréparable, relève le magazine.

Cependant, le matériau inventé par les chercheurs américains n'est pas unique dans son genre. Il existe d'autres matériaux autoréparables, mais aucun d'entre eux ne se remet en état si rapidement.

Les propriétés de la nouvelle invention pourraient s'avérer très utiles pour les astronautes passant beaucoup de temps en orbite terrestre, où tout objet endommagé constitue un risque mortel.

 

Lire aussi:

De la vie sur Titan?
La glace qui ne fond pas est arrivée!
Un nouvel instrument de musique inventé en Russie
Tags:
technologies, science, Terminator 2: le Jugement dernier, Terminator, Michigan, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook